Assemblée générale du 29 mars 2014

Elle s’est déroulée cette fois-ci au centre Jean Richepin le 29 mars 2014 tout l’après-midi.

Compte-rendu

Présents:

Adhérents présents : 26 sur 80

Ordre du Jour

–  Rappel des avancées précédentes : Charte ; Principes de suivi des prestataires

1– Finaliser le questionnaires à destination des prestataires

2 – Quelles options  de financement pour la monnaie locale ?

3   – options de fonctionnement

– Relecture :

*de  la Charte des valeurs de la Doume                                           

* des principes adoptés pour l’accompagnement des prestataires

1 – Questionnaire Prestataires:

Le débat s’organise autour des questions laissées en suspend lors de la dernière AG de janvier

– Doit-on mettre en exergue des points prioritaires?

– N’est -il pas souhaitable de trouver  des formulations plus douces , moins « intimidantes »

– Laisse t-on le prestataire seul devant son questionnaire?

 Doit-on demander un engagement pour chaque point ?

Le questionnaire est reformulé, en particulier en reprenant les termes de la charte des valeurs pour chaque domaine et en renvoyant la formulation de défi(s) en fin de questionnaire plutôt qu’après chaque point.

le questionnaire prestataires ci-joint  est adopté :

Questionnaire préalable à la convention

2 – Financement de la Doume –                       

Pièce jointe: Financement: état des réflexions au 29 mars 2014

Présentation et lecture  de la réflexion conduite par le groupe de travail financement :

– Les besoins,

– Où trouver les ressources,

– les options de financement.                     

Décisions adoptées lors de l’AG:

Sachant:

* qu’un petit budget tourne autour de 5000 euros, qu’un salarié implique un « gros budget » difficilement compatible avec des financements participatifs

*qu’il est souhaitable de ne pas trop attendre pour ne pas démobiliser et « montrer les billets »

*Que certaines ML se sont éteintes faute de moyens trop modestes,

Un accord est adopté pour démarrer avec un budget modeste d’ici fin 2014 MAIS en préparant d’ores et déjà les dossiers de financement  conditionnant l’intégration d’un salarié   

3 – Fonctionnement de la Doume :             

Document de travail: Fonctionnement: Fiches explicatives_07_03_2014

Travail en 3 groupes  à partir  de la réflexion et des documents préparés par la commission fonctionnement

Décisions adoptées :

a) Fonte

En raison

– de la lourdeur de la gestion pour l’association,

– de la pénalisation des utilisateurs à petit budget , en cas de monnaie fondante

– du danger estimé  minime de thésaurisation ,

-de la possibilité de reconsidérer la question par la suite

– de la possibilité d’économiser des Doumes pour des  achats plus durables

Il est décidé de ne pas adopter de monnaie fondante

b) Reconversion:

Pour les prestataires:  reconversion à taux fixe, entre 3 et 5%, pour inciter à la circulation plutôt qu’à la reconversion, mais assez faible dans un premier temps pour ne pas susciter un obstacle à l’entrée des prestataires dans le réseau,  sachant que ceci sera rediscuté chaque année par l’AG en fonction de l’évolution du réseau et de la qualité de circulation de la Doume.

Pour les utilisateurs :

reconversion possible car ne pas l’autoriser peut freiner la conversion en Doumes, et   certain(e)s peuvent rencontrer des difficultés à évaluer leurs besoins en monnaie locale

avec un taux plus élevé que celui des prestataires,  pour une quantité minimum de Doumes , uniquement dans certains comptoirs: ceci afin d’ éviter un surcroît excessif de travail  

c) Comptoirs:

Si la multiplication des  comptoirs représente une charge de travail non négligeable pour l’association elle facilite la démarche de l’utilisateur:

* Autant de comptoirs que de volontaires « no limit »; 1 an à l’essai

* sans contrepartie autre que l’apport de nouvelle clientèle: à revoir l’année prochaine si besoin

* Abonnement = fidélisation des utilisateurs; dans un 1er temps:  possibilité de le faire   pour 6 mois : 6 chèques à l avance en respectant les conditions légales

4 – En annexe ci-dessous : débats, précisions, points a réfléchir

  Prochaine AG 14 JUIN, heure et lieu à déterminer

 Annexe: Débats, précisions, points à réfléchir

Débats autour du questionnaire

Beaucoup d’échanges autour du questionnaire : Extraits du débat:

Quelles Priorités: La  Promotion du réseau local doit figurer en premier priorité   tout en admettant que tous les prestataires ne vont pas travailler avec des producteurs locaux tout de suite….il n’est pas obligatoire de répondre OUI ;

Si le questionnaire:

–  a pour objectif  d’accepter ou non le prestataire,  s’il est long et complexe:

* Certains contourneront les questions afin d’ être acceptés: les petits épiceries par exemple….

* D’autres,  comme cet agriculteur éleveurs investi dans le bio depuis fort longtemps mais aujourd’hui à la limite de la survie ne s’embarrassera pas avec un questionnaire interminable venant s’ajouter aux autres……  son défi c’est d’être en encore activité dans deux ans

* tous les prestataires ne sont pas au même niveau de démarche : quand on est un prestataire déjà engagé , il est difficile de trouver des points à améliorer mais quand il s’agit d’un petit boulanger qui veut  évoluer vers  la charte:  c’est aussi difficile;

Ce qui est retenu :

* importance de l’écoute, de la souplesse, de l’adaptation aux situations

*rôle de la monnaie locale : fondamentalement =un outil de transformation, une prise de conscience pour aller vers autre société,  un questionnement vers d autres domaines;   l’engagement doit avoir un sens pour les utilisateurs; objectif est de réfléchir avec  un public de + en + large sur la façon de consommer et de vivre…

* le questionnaire n’est pas conçu pour évaluer ni pour dire aux gens ce qu’ils doivent faire mais pour se mettre d’accord sur une démarche à développer en accord avec  les valeurs de la Charte qui n’est pas  un règlement… …la concrétisation n’est pas toujours possible tout de suite pour un prestataire:

* on remplace le terme engagement par défi annuel, qui peut se traduire par exemple par le fait de  trouver un producteur local

* le rôle de l’association c’est de soutenir les gens qui s’engagent et non d’exiger

* Ne pas compliquer, ne pas s’enfermer, utiliser la monnaie, concrétiser avant fin 2014

Comment le questionnaire sera t-il remis au prestataire?

*Le groupe d’Issoire a prévu de remettre la Charte , le questionnaire puis ensuite à la demande de rencontrer le prestataire pour réfléchir, dialoguer avec lui

– le questionnaire peut être un outil pour se présenter : dans tous les cas rencontrer les prestataires que ce soit de manière individuelle ou collectivement lors d’une réunion qui leur est consacrée 

Précisions pratiques

*Dévaluation de l’euro= dévaluation de la Doume: légalement obligatoire

* Les prestataires qui servent aussi de comptoir d’échange ouvrent  2 caisses: 1 pour eux, 1 pour  l’association

– il est illégal de rendre des euros en rendu de monnaie locale; mais comme la Doume n’a pas de décimale, le rendu de centimes d’euros est toléré.  exemple pour un coût de 6 Doumes 50,  on ne peut pas donner 10 doumes ; on donne 6 Doumes et 50 centimes  d’euros ou 7 doumes avec un rendu de 50 centimes de d’euros .

– La pénalité de reconversion peut être déduite des impôts pour les professionnels 

A réfléchir:

* Quelle attitude adopter si des magasins type  Carrefour sont intéressés par la Doume?

– Imaginons un boulanger bio et un boulanger qui achète en usine; tous deux  rentrent dans le réseau; lors de la publication  sur le site comment les utilisateurs sont-ils informés des deux modes de fabrication?

– quid de certains prestataires qui ne peuvent travailler qu’avec des fournisseurs étrangers?

– Envisager un retrait plafond pour les utilisateurs?

Chèques, Comptoirs et Banque:

* Quand on retire des Doumes dans un comptoir, peut on faire un chèque ou doit-on verser seulement du liquide?

* Qu’est ce qui empêcherait un comptoir  qui reçoit 150 Doumes  de les déposer en euros sous forme de chèque?

* Quid des frais de virement si les comptoirs déposent  les euros sur un compte?

* Banque de transfert prendre des renseignements

Crédit agricole : Non; Banque postale: Oui; Banque Nugger:….à creuser

Autres

– Pour  limiter les frais de déplacement un abonnement de 7 euros par mois permet l’organisation aussi souvent que souhaité de réunions téléphoniques

 

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Assemblées générales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire