Assemblée générale du samedi 25 janvier 2014

Cette AG a été consacrée au choix du nom de la monnaie et à l’élaboration de la Charte des valeurs et du questionnaire pour les prestataires. Elle s’est déroulée le samedi 25 janvier 2014 de 17h à 22h à la salle Poly, place Poly à Montferrand.

A l’ordre du jour prévu et documents préparatoires:

A 17h Bilan moral et discussion

A 18h Choix du nom de la monnaie (cf article)

A 19h Repas partagé: chacun apporte quelque chose à manger

A 20h Elaboration de la Charte des valeurs (cf La charte – proposition finale pour l’AG)

A 21h Elaboration du questionnaire pour les prestataires (cf Présentation du questionnaire pour l’AG et Questionnaire pour l’AG)

A 22h Si le processus de choix du nom de la monnaie par consentement n’a pu aboutir à 19h, nous procéderons à un vote.

COMPTE-RENDU DE L’ ASSEMBLEE GENERALE DU SAMEDI 25 JANVIER 2014 

Nombre de présents : 

Déjà adhérents : 27

Adhérents du jour : 7

Total 34 adhérents sur 80 + 2 conjoints d’adhérents.

Ordre du jour :

1)      Bilan et perspectives

2)      Choix du nom de la future monnaie

3)      Choix de la Charte des valeurs

4)      Choix du questionnaire à proposer aux prestataires (ce point a été  discuté en petits groupes mais n’a pas été traité en plénière faute de temps ; il sera renvoyé à la prochaine AG)

5)      Proposition de participation à un « collectif pour une transition citoyenne » (dénomination provisoire)

Un repas partagé au milieu n’a pas été de trop dans cette longue soirée de travail !

I- Bilan et perspectives .

Jusqu’à présent, nous tenons le programme que nous nous étions fixé.

Le 25 mai 2013, lors de l’AG constitutive, nous avions adopté les statuts de l’Association pour le développement de Monnaies Locales dans le Puy-de-Dôme et alentours, dite ADML 63. Nous avions beaucoup discuté sur la liste des objectifs qu’elle se donnait et nous nous étions donné un an au moins pour mettre au point collectivement les caractéristiques de notre future monnaie ; pendant cette période, une AG tous les trois mois devait permettre de valider, au consentement, le travail élaboré en amont par les groupes de travail missionnés sur tel ou tel sujet.

Le 12 octobre 2013, nous avons réfléchi à la question « comment construire un réseau de prestataires là où j’habite » ?

Aujourd’hui, nous allons choisir, parmi les 15 noms qui sont sortis d’un vote par Internet proposé au public, LE nom de la future monnaie et la Charte des valeurs que devra signer tout adhérent, qu’il soit simple utilisateur ou prestataire.

La prochaine AG aura lieu le 29 mars 2014. Attention, la salle et l’horaire ne seront pas les mêmes que les deux dernières fois (la salle Poly étant prise). Ce sera au centre associatif Jean Richepin, en face du lycée Sidoine Apollinaire à Clermont Ferrand, de 14 h 30 à 19 h 30 (avec collation au milieu). Le programme en sera les options de fonctionnement, d’édition et de financement de la monnaie. Des groupes de travail (tout adhérent est invité à y participer) prépareront ces trois points.

Toute personne intéressée par ce travail n’a qu’à écrire un message à la personne pivot ci-dessous désignée :

-mission 1 : options de financement : quels besoins et pour quoi faire? quels montants? quelles possibilités d’autofinancement? quelles ressources extérieures? collectivités locales ? Banques ? Financement participatif?

Pivot : Colette Boudou : boudou.colette@free.fr

mission 2 :  options de fonctionnement de la monnaie : comptoirs ? Taux d’achat, taux de reconversion ? Fonte ? Utilisation du fonds de réserve?…

Pivot : Astrid Ursem : info@lesliards.com

–        mission 3 : options d’édition du billet : papier ? Graphisme ? Imprimeur ? Quels montants sur les billets ? Prix de revient?…Pivot : Maria Gomez : gomezmaria063@yahoo.fr

Parallèlement, il est important que des groupes locaux se rassemblent, sur des bassins de vie ( plus ou moins étendus selon la densité de la population ; Clermont-Agglo devra certainement se subdiviser). Le rôle des groupes locaux sera  déterminant car le territoire d’un département est très grand.

Pour l’instant seul le groupe « Issoire-Sauxillanges » est vraiment actif.

Si tout se passe bien, on peut envisager de lancer la monnaie avant la fin de l’année.

II- Choix du nom.

Ce moment délicat a été animé par Colette Boudou.

Il était donc sorti quinze noms du vote Internet :

34        Le Dôme
29        L’Arverne
23        La Doma ou la Doume
22        Le Bougnat
21        La Lave
21        La Braise
20        La Scorie
19        L’Eco-dome ou l’Ecodome
18        Le Solidôme
18        Le Chou
17        Le Volcan
17        Le Pariou
17        Le CAL
16        Le Colibri
16        Le Cesterce

On a relu les arguments pour et contre qui avaient figuré sur le site.

Puis chacun a été invité à indiquer lesquels de ces noms suscitait sa farouche opposition et pourquoi. Ces oppositions ont étécomptabilisées à main levée.  Les noms ayant recueillis de très nombreux votes défavorables ont alors été éliminés : le Dôme pourtant premier au départ, qui a pâti d’un emploi trop fréquent dans tout ce qui touche au commerce et au tourisme, tout comme Ecodôme, ceux ayant une connotation péjorative (bougnat, scorie, chou), ceux se référant à d’autres initiatives (Solidôme, Colibri) ; ceux trop complexes à prononcer (Cesterce).

Les 7 restants ont fait l’objet de nouvelles discussions puis d’une nouvelle élimination de ceux ayant nettement le plus d’avis opposés.

Au bout d’un moment restaient en piste trois noms féminins (ce qui ne déplaisait pas à l’assistance) et monosyllabiques, qui ne suscitaient aucune opposition radicale :

-la Doume

-la Lave

-la Braise

« Lave » et « Braise » avaient leurs amateurs car ils portaient tous les deux à la fois l’allusion aux volcans en éruption et un sens symbolique (avec la Lave on lave la monnaie, avec une Braise on ranime le feu du voisin). Les tours d’assemblée ont été nombreux et chacun à son tour a été invité à prendre la parole et à donner son ressenti intime. L’écoute devait être bonne car plusieurs d’entre nous ont dit qu’ils avaient changé d’avis en entendant les arguments des autres. Finalement la Lave a été déclassée pour raison phonétique, parce que sa connotation est dure, « figée », et parce qu’elle n’est pas sécable ; et la Braise aurait pu gagner si certains n’avaient pas averti qu’en argot du Sud « avoir de la braise » signifiait « avoir du fric » !

Voilà pourquoi, au bout de 1h30  de discussion, ça a été finalement «  la Doume » !

Ce nom a été choisi parce qu’il satisfaisait tous ceux qui tenaient à une référence au (Puy-de-) Dôme, parce qu’en prenant sa forme occitane il évitait les connotations trop touristiques et qu’il pouvait être employé au féminin, parce qu’il sonne bien, et parce que c’est un mot nouveau qui suscitera les interrogations.  (Ce nom avait été proposé au forum de Beaumont par l’association occitane Carculem Mas)

Notez que les quelques arguments qui sont cités ici sont loin de représenter la totalité de ce qui s’est dit.

III- Adoption de la Charte des valeurs .

Modératrice : Astrid Ursem.

Une proposition (soumise aux adhérents lors de l’envoi de la convocation) avait été longuement mûrie par le groupe ad hoc. Elle a été étudiée en petits groupes de 6  personnes (avec le questionnaire aux prestataires, mais on n’a pas eu le temps de traiter ce dernier). Leurs propositions de modification ont été affichées, puis discutées en plénière ligne par ligne. Certains mots ont suscité des discussions à rallonge !  La ligne était adoptée quand plus personne ne s’opposait.

Et voilà le résultat :

En signant cette Charte des valeurs, je m’engage en tant que consommateur ou prestataire à utiliser  la monnaie locale comme :

–        porteuse de valeurs éthiques, écologiques et sociales dans une recherche de mieux être collectif

–        outil pour inciter chacun à mieux comprendre sa  façon de produire et de consommer

–        moyen de contribuer à  une alternative non-spéculative au modèle économique actuel

 En signant cette Charte des valeurs, je m’engage en tant que consommateur ou prestataire à favoriser :

 –  L’activité et les emplois  locaux  en privilégiant les productions, les services et les commerces de proximité, dans une démarche de qualité

–   Les pratiques  respectueuses de la nature et de notre environnement

–        Les échanges entre acteurs locaux dans un esprit de complémentarité, de coopération et de solidarité

–        L’accès à la qualité des biens et des services au plus grand nombre

–        De bonnes relations et conditions de travail.

IV-Accord à l’unanimité des présents pour que l’ADML 63 soit représentée au Collectif « pour une transition citoyenne ».

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Assemblées générales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire