Se réapproprier la monnaie

Alors que la monnaie est un outil initialement destiné à faciliter les échanges de biens et de services, une grande partie des monnaies nationales est utilisée pour la spéculation au dépends de l’économie réelle et de l’intérêt des populations. Elles participent ainsi à l’accroissement des inégalités, de la pauvreté et des désastres écologiques.

A l’inverse, l’objectif de la doume est de redonner à la monnaie sa vocation essentielle d’outil économique au service du bien commun. L’utiliser au quotidien offre des moyens concrets pour agir en faveur d’une transition économique, écologique, sociale et démocratique.

Son usage favorise une appropriation citoyenne de l’économie. Elle incite à réfléchir à ce qu’est cet argent que nous utilisons tous les jours sans bien savoir d’où il vient, comment il est créé , où il va quand nous le dépensons… Elle a ainsi une valeur pédagogique importante pour la compréhension de la finance, de l’économie et des vraies richesses.

Cette réappropriation citoyenne de la monnaie est encore plus concrète pour ceux qui depuis 2013 participent à construire cette monnaie locale. Il a fallu définir collectivement ses valeurs et objectifs, ses différentes modalités de fonctionnement, ses aspects pratiques, la faire connaître et adopter aussi bien par les utilisateurs-consommateurs que par les professionnels, mettre en place des groupes locaux,  entamer des démarches de partenariat auprès d’autres organisations et de collectivités locales…

La diversité des tâches à accomplir permet à chacun de contribuer à sa manière à ce projet collectif, tout comme le processus démocratique ouvert favorise la participation à son élaboration et à son développement futur.

Posted in: Pourquoi utiliser la doume?