Sort-on vraiment de la finance spéculative avec une MLC?

 1/ Extraits des débats

L’utilisation d’une MLC a un aspect éducatif. 98% de la monnaie nationale est captée par la spéculation : c’est à cause de cela que notre monde s’effondrera. Une MLC ne rentre jamais en banque tandis que l’euro ne quitte jamais la banque : il y est remis immédiatement par les commerçants.

 Les MLC permettent de sortir la monnaie du monde de la finance, au niveau de la monnaie locale qui circule ainsi que des euros du fonds de réserve qui sont placés de manière éthique.

Mais:

  • Certains considèrent que les MLC permettent de soutenir le commerce de proximité, et c’est important, mais que la monnaie du fonds de réserve retourne au système financier et n’échappe pas à la spéculation quand les commerçants reconvertissent leur MLC en euros pour payer leurs impôts etc.
  • Dans le cas de la Roue par exemple, les euros du fonds de réserve restent sur un compte courant pour garantir la reconversion de la Roue en euros chaque fois que nécessaire et ne peuvent pas être placés sur un compte à terme de la Nef [fonds immobilisés deux ans].
  • Même si on les place sur un compte courant de la NEF, celui passe par l’intermédiaire du Crédit coopératif qui fait partie du groupe Banque Populaire. La NEF n’est pas reconnue comme une banque à part entière en France alors qu’en Allemagne de petites coopératives financières plus petites qu’elle le sont : c’est un problème législatif français. [N.B.: Depuis 2014, la NEF a l’autorisation d’exercer comme une banque à part entière mais doit pour cela adapter ses structures.]

L’utilisation de MLC ne va évidemment pas tout changer, car il faudrait un changement de système. Or ce changement de système suppose une évolution des mentalités et l’utilisation de MLC permet justement de réfléchir sur ces questions.

2/Fonctionnement de la doume

L’association ADML63 qui porte le projet de la doume a ses comptes bancaires à la NEF et à la Banque Postale.

Posted in: Comment fonctionne une monnaie locale?