Graphisme des billets

Les versions des billets de la doume ont été progressivement élaborées entre les assemblées générales de septembre et novembre 2014 à partir d’un appel à proposition de charte graphique et de devises ouvert à tous. Les différentes propositions étant visibles sur le site, de nombreux avis ont pu être recueillis.

Lors de l’assemblée générale de septembre 2014:

L’unanimité se fait autour de la devise qui représente le mieux notre objectif : «Donnons du sens à nos échanges ».

Nous avons aussi déterminé la charte graphique des billets, recto et verso.
On relit les avis collectés sur le site, en classant les arguments pour ou contre chaque proposition. Ensuite la parole est donnée à la salle.
Après hésitations entre les propositions 2 et 4, le choix final s’est porté sur la proposition 4 car elle était la plus achevée: elle pourra être utilisée très vite, moyennant quelques modifications de détail que Catherine, présente à la réunion, pourra facilement modifier. Or le temps presse maintenant si nous voulons tenir les délais que nous nous étions fixés.
D’autre part, la salle était réticente devant les propositions trop exclusivement centrées sur Clermont ; l’image du Puy-de-Dôme même est trop réduite, il y a d’autres montagnes dans le département. On suggère de silhouetter au verso le Forez, le Sancy…
Inconvénient : on a besoin de 6 billets, Catherine n’en a proposé que 4 ; il faut donc trouver d’autres visuels, toujours dans l’idée proposée de partir des termes d’argot concernant l’argent.

Lors de l’assemblée générale de novembre 2014:

Les versions finalisées des billets et les sécurisations proposées ont été validées.

Les billets auront plusieurs sécurisations: bande métallique et 3 points avec bande fluo qui ne peuvent être photocopiée, des petites lettres cachées, un vernis, un gaufrage, la signature de la trésorière.
Chaque billet nécessite 8 passages en imprimerie.
Le gaufrage avec le logo de la doume se fera au fur et à mesure des besoins. Il s’effectuera à l’aide de pinces. Non seulement il rend la falsification moins facile mais encore il permettra l’identification des doumes aux non voyants.
Mais le billet une fois gaufré ne sera considéré comme « en circulation » (= nanti) que lorsqu’il sera acheté contre des euros aux comptoirs de change.

Ce contenu a été publié dans 2 GROUPES DE TRAVAIL, Nom et graphisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Veuillez entrer les lettres qui apparaissent sur l'image

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>