Pourquoi la doume a-t-elle besoin de créer un emploi ?

POURQUOI LA DOUME A-ELLE BESOIN DE CREER UN EMPLOI ?

C’est clair : depuis 2012 nous avons accompli un énorme travail bénévole, et nous pouvons être contents : la doume est reconnue aussi bien localement que dans le milieu des monnaies citoyennes, et elle a prouvé sa valeur tant pour la valorisation de notre territoire que pour accompagner la transition vers un monde vivable.

Mais pour durer, pour répondre aux nombreux partenariats qui s’offrent, nous avons besoin de professionnaliser la communication, alors même que les Collectivités Locales sont en peine et qu’il n’existe plus beaucoup de contrats aidés. Nous devons compter sur nos propres forces !

I- Analyse des besoins :

La communication à partir et en direction du centre de l’association devient de plus en plus importante :

– sollicitations de l’extérieur (adhérents et partenaires potentiels, autres monnaies , université, étudiants…)

– demandes de clarification administrative des adhérents, comptoirs, responsables divers dont beaucoup maintenant sont nouveaux et ont besoin d’éclaircissements

– La tenue des listes ( surveillance des erreurs dans les fiches adhérents, listes de diffusion pour les divers courriers généraux) devient trop lourde du fait de la croissance de l’association. Il faut une personne formée à la pratique d’Internet pour gagner en précision et en efficacité.

– La tenue des divers sites ( adml63, doume.org, facebook, twitter) demande une attention constante

– Aujourd’hui va s’y ajouter l’utilisation de plateformes numériques sécurisées pour les tâches qui ont un lien avec les comptes en euros de nos adhérents : cotisations et conversions,

II- Pourquoi ces diverses tâches devraient être remplies par une seule personne, alors que jusque-là elles étaient partagées entre bénévoles.

1) Parce qu’il y cohérence entre toutes ces tâches

2) Parce qu’elles demandent une pratique aisée des différents outils

3) Parce que les bénévoles en question (Colette, Agnès, Danielle) seraient beaucoup plus utiles dans leur rôle d’animation (groupes de travail ou groupes locaux)

III- Pourquoi cela ne concerne pas les groupes locaux

Ils seront aidés de loin dans la gestion de leurs listes, mais leur travail de « labourage » du secteur et de gestion financière restera identique

IV – Pourquoi cela ne concerne pas le Collectif d’Animation ni la Trésorerie

Parce que la gestion et l’orientation de l’association reviendra entièrement au Collectif et la gestion des euros et des doumes n’est pas concernée non plus.

V- Pourquoi il faut que ce soit Angèle qui ait ce poste.

1) Parce que cela correspond à sa formation.

2) Parce qu’en tant que bénévole elle a déjà accompli plusieurs de ces tâches et elle connaît très bien la doume et ses valeurs.

3) Parce qu’elle a fait la preuve de son adéquation à cet emploi

4) Parce que ce serait une grosse perte pour la doume si elle trouvait du travail ailleurs

VI- Financement

Après l’appel à financement participatif de cet été qui a permis de salarier Angèle à mi-temps sur un CDD de 3 mois, avec la subvention exceptionnelle de Clermont Auvergne Métropole qui va permettre de prolonger ce mi-temps de 3 mois supplémentaire jusqu’en mars 2018, il faut se rendre à l’évidence : Angèle est indispensable, et il faut maintenant envisager un CDI, à plein temps si possible, sinon à mi-temps. Pour cela une seule solution : intégrer le coût de son salaire aux cotisations, en laissant toute latitude aux personnes pour accepter ou non ce surcoût : à savoir des cotisations de 24 euros ou plus, pour un mi-temps, de 36 euros ou plus, pour un plein-temps.

Voilà… nous comptons sur vous !

Danielle