Compte-rendu de la réunion du Collectif d’Animation vendredi 8 avril 2016

Compte-rendu de la réunion du Collectif d’animation du vendredi 8 avril 2016 à Clermont-Fd, à la salle 1 du Changil

Présents : Colette Boudou, Sylvie Vignoud, Annette Corpart, Colette Mandane, Benjamin Hatton, Catherine Philippe, Danielle Nadal, Jean-Michel Bartin, Hervé Le Bail.
Invités : Marie Bourgey, Marie-Pierre Eveno, et deux des étudiantes du « projet collectif communication », Margot et Khadye.
Excusés : Pierrette Boyer, Pascal Tellier, Geneviève Binet, Astrid Ursem, Damien Verhille, Clément Vialle, Agnès Mollon, Richard Pouget.
I- Retour sur l’AG du 2 avril.

1) Prise de décision sur l’emploi du fonds de réserve : en janvier il avait été acté qu’on pourrait l’utiliser pour des investissements ciblés ; maintenant il s’agissait d’en discuter le montant. Lors de l’AG du 2 avril nous sommes revenus sur le sujet de janvier du fait que certains n’y étaient pas présents (mais ce n’est jamais inutile), et le point important c’est qu’après avoir choisi d’investir la somme de 4000 euros dans des projets à capital garanti, nous avons prévu de « risquer » 1000 euros sur des investissements que nous choisirions nous-mêmes. La somme est faible, mais le pas franchi est important.
A ce propos, on discute sur le fait d’avoir à envisager avec une plus grande précision ce que nous ferions si la doume devait s’interrompre. A qui devrait-on reconvertir les doumes, prestataires, utilisateurs, tous ? À quel taux ? Certains pensent qu’il faut le savoir à l’avance, d’autres qu’on ne peut pas anticiper et que toute décision d’aujourd’hui serait forcément remise en question en fonction des réalités.

2) Le world café sur le projet d’orientation : le compte-rendu n’étant pas encore fait, on distribue les contributions à des personnes qui ont participé aux différentes tables, à charge pour elles d’en envoyer une version claire à Danielle. Indispensable puisqu’on n’a pas eu le temps de les commenter sur place.
On aimerait retrouver le professeur du lycée Lafayette qui a proposé de confier l’édition des documents à la section imprimerie du lycée. Il avait même été envisagé de confier aux élèves l’impression des billets, mais on trouve que c’est trop imprudent !

II- Groupes de travail.

– le groupe « sites Internet » fonctionne bien, le site facebook et le site adml63 sont rénovés, le site cadoumeenauvergne, élaboré par des étudiants en guise de « devoir », devrait bientôt quitter la toile- on regrette d’avoir blessé les étudiants par une critique trop sincère de leur travail. Pivot du groupe : Thierry Mattio ; c’est Angèle Dransart qui gère désormais notre site facebook, et toujours Colette B qui gère le site adml63.org.
Suggestion : se mettre en lien sur d’autres sites.

– le groupe « relations avec les collectivités locales » s’est bien étoffé (pivot : Pierrette Boyer, avec Jean Michel Bartin, Pascal Tellier, Simone Tellier, Agnès Mollon, et Marie Bourgey.)
Marie Bourgey et Jean-Michel Bartin étant présents, on discute un moment de la façon de faire, et on pointe un obstacle : au Trésor Public, les dépenses et les recettes sont étanches (c’est-à-dire qu’on ne pourrait pas utiliser les doumes reçues à un guichet pour payer des fournisseurs).Solution à trouver ( créer une « régie » spéciale ?)

– le groupe « activités économiques », piloté par Astrid, qui a de nombreuses perspectives, manque encore de participants ; appel à lancer auprès des adhérents au moment où on enverra le CR de l’AG.

– le groupe « questions sociales » continue autour de Colette Boudou et de Richard.
Danielle et Annette exposent l’évolution, en parallèle de ce groupe mais avec le même objectif, du partenariat avec le Secours Catholique. Après un travail très pointu des étudiants de l’ITSRA, le projet s’oriente ainsi : ce serait sur Ambert ; on attend que le Secours Catholique local organise une réunion d’explication sur la doume, pour les bénévoles mais aussi pour les bénéficiaires. Jo Gadras y participera et on invitera les quatre personnes (dont Lucien André) qui s’étaient intéressées à cet aspect social de la doume. Il y aura aussi des réunions d’explication (mais sans plus) auprès du SC de Thiers et de Courpière.
A noter qu’en guise d’expérimentation, 20 doumes ont été données à un bénéficiaire des aides du SC, et que cette personne a été enthousiaste pour être partie prenante du projet, ce qui confirme l’analyse sociologique de nos partenaires universitaires : c’est pour ces personnes « contraintes » que la monnaie locale apparaît le mieux comme un moyen de reprendre son destin en main.

III- Divers.

1) Adhésions : le nombre d’adhérents à jour a chuté brutalement après la date fatidique du 31 mars. Bien sûr on espère que les négligents vont réadhérer. Avec le CA de l’AG, on enverra un rappel en motivant la nécessité d’adhérer mais aussi d’acheter des doumes : car chaque doume joue son rôle, tant qu’elle n’est pas reconvertie.

2) Services civiques : Alexandre Bouquet et Angélique Robert vont déjà bénéficier d’une semaine de formation au CREFAD, à laquelle succédera une semaine de formation « doume » avec Geneviève et Astrid. Ils auront un ordinateur, cédé par Benjamin, et un local dans la journée, celui prêté par l’UPC (confirmé en dernière minute).

3) Prestataires : on signale que certains commerçants acceptent les doumes sans avoir adhéré. Espérons que ce n’est qu’en guise de test et que l’adhésion suivra, car ce serait une atteinte à la légalité.
Nous sommes toujours ennuyés de ne pas avoir les moyens humains d’accompagner mieux les prestataires, en particulier dans l’exécution de leur défi. Il faudrait mettre en valeur les défis réalisés car cela donne du sens à l’utilisation de la doume.

4) Fonctionnement du collectif d’animation. La question du rôle du collectif d’animation s’est posée lors de la constitution de la liste des membres proposée à la dernière AG qui comprend des personnes qui bien qu’investis dans l’association ne pourront pas être présents régulièrement aux réunions. Nous verrons à l’usage les problèmes que cela peut poser.

5) Fonctionnement de l’association : Les 4 étudiantes en communication ont assisté à nos différentes réunions et ont proposé un questionnaire à plusieurs groupes locaux. Il en ressort : un excès de mails, le besoin de plus de rencontres physiques, de documents partagés, des AG trop longues, un débat sur le fonds de réserve qui n’avance pas suffisamment, mais un fonctionnement globalement satisfaisant : on s’écoute et on participe.

6) Annette a assumé la présentation de la doume au cours de la dernière séance de la projection du film « Demain » par Ciné-Parc (toutes les séances ont bénéficié d’un intervenant). Elle est également intervenue dans une classe du lycée Montdory à Thiers à l’invitation d’une enseignante. Nos stagiaires en com’ étaient présentes.

7) A noter : la doume a été représentée à chaque projection de « Demain »dans ce programme de Ciné-Parc)

8) La petite vidéo – un gros travail quand même ! -prévue par nos stagiaires suit son cours ; elles nous font le point.


Prochain CA : décision après framadate (fin avril-début mai) ->
ce sera le LUNDI (exceptionnellement) 9 mai dans la salle 2 du Centre Jean Richepin à Clermont.

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif d'animation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Veuillez entrer les lettres qui apparaissent sur l'image

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>