Réunion du Collectif d’animation du 19 décembre 2013

Le Collectif d’animation s’est réuni au Centre Richepin le 19 décembre 2013. Voici le compte-rendu:

Présents :   Astrid Ursem, Pascal Tellier, Geneviève Binet, Colette Boudou, Clément Vialle, Hervé Le Bail, Danielle Nadal, Gingkyo Recorbet + deux étudiants en ESS intéressés : Alex et Sarah

Excusés : Hervé Torregrosa, Jean-Michel Bartin, Gilles Caty, Yves Reverseau.

 I- Les interventions faites.

–        le groupe d’Issoire-Livradois (Astrid+Hervé+Clément), seul constitué pour l’instant, est actif en tenant un stand sur les marchés (Issoire-Vic-le-Comte-Sauxillanges) et affirme que c’est à l’expérience un excellent moyen de toucher M. Tout-le-monde. L’accueil est favorable en général.

Une projection de petits films+débat est prévue dans la salle des fêtes de Sauxillanges demain vendredi 20 décembre.

Le groupe pense qu’il faut avoir adopté la Charte avant d’aller voir les commerçants.

–        A la fête organisée par Auvergne Biologique le 6 novembre, Geneviève et Danielle ont donné, de la main à la main, des flyers assortis d’explications. Accueil sympathique mais peut-être que le public déjà sensibilisé à la nécessité du bio n’est pas le plus convaincu de ce qu’une monnaie locale peut apporter. Un contact intéressant : la laiterie de la Tourette (Livradois).

–        Pascal Tellier a distribué des flyers lors de la conférence de François Blanc (à ne pas confondre avec Jérôme Blanc), professeur d’économie émérite, qui proposait de réfléchir à « une autre économie ». Cette conférence était organisée le 29 novembre par  Aub’Amap.

Pascal a retenu de la conférence deux phrases qui ne peuvent que nous conforter dans notre direction : « Actuellement les tentatives pour sauver l’économie mondiale ont l’efficacité d’un déplacement de transat sur le pont du Titanic » et « En économie, il faut toujours prendre en compte les éléments humains ».

–        Lors de la journée organisée le 30 novembre par Attac 63 sur le thème de la Monnaie (conférencier Dominique Plihon), Colette a tenu un atelier (petits films+débats) devant 15 personnes.

–        Visite  le 17 décembre par Danielle de la ressourcerie des Ateliers Lucien, quartier de la gare à Clermont, à la clôture d’une AG.  Malgré les difficultés actuelles, l’association « Parcelle 24 » et son associé, « JeRecycle-parc » ont encore de l’espoir et sont intéressés par le projet MLC.

II- Interventions prévues dans l’immédiat.

–        le 8 janvier à 18 h, l’émission de Radio-Campus « Plateau de Chômage » nous propose d’intervenir. (Gingkyo et Pascal pressentis)

–        le 11 janvier, marché de Sauxillanges

–        le 15 janvier, à l’occasion de la conférence de Jérôme Blanc sur les monnaies parallèles, on essaiera d’être les plus visibles possible (Danielle demandera  aux organisateurs si on peut avoir une table).

A noter que d’autres flyers ont été tirés par Pascal et qu’on peut savoir où est le matériel disponible  en consultant la dropbox (dossier « monnaie locale/matériel de communication/où est le matériel »)

III- Travaux en cours.

–        rédaction de la charte : en cours.Une ou plusieurs propositions devront être envoyées aux adhérents avant le 10 janvier.

–        rédaction du questionnaire aux prestataires : Il est proposé un questionnaire ouvert  avec deux questions pour chacune des 6 grands objectifs de la MLC, à ajuster avec la rédaction de la Charte: 1) Qu’est-ce que vous faites actuellement pour…. ? Et 2) Seriez-vous prêts à …. ? Ce questionnaire sera rempli en collaboration entre le prestataire et une personne de l’association qui se sera déplacée. Ensuite, il sera visible sur le site et une possibilité de commentaires sera offerte aux adhérents. Ce dernier point peut inquiéter mais cela relève de l’honnêteté vis-à-vis des adhérents qui ont besoin de faire confiance au « label » monnaie locale.

Comme les propositions de charte, les propositions devront être envoyées aux adhérents avant le 10 janvier.

–        nom de la monnaie : Sur le site, Colette et Etienne ont réussi à rendre la liste de noms plus facile à consulter. Maintenant il est urgent que le groupe informatique (appel à Scott) mette en place la structure destinée au vote qui doit commencer le 1er janvier.

Une discussion s’engage sur les modalités de ce vote. Finalement il en ressort le plan suivant : clôture du vote sur Internet  le 16 janvier ; le CA retiendra  la quinzaine de noms qui ont le plus de voix ; à l’AG du 25 janvier, on procèdera ainsi :

a) on demande s’il y a des oppositions radicales à tel ou tel nom ; b) on comptabilise ces oppositions et on reclasse les noms en fonction du nombre d’oppositions ; c) on garde les 3 qui ont le moins d’opposition; sur ces trois premiers, on demande au public de venir présenter des arguments pour ou contre ; d) on recherche le consentement pour en extraire un seul. (sans exclure d’avoir recours au vote en fin d’AG si c’est vraiment nécessaire car il y a accord sur le fait que le 25 janvier notre monnaie devra avoir un nom !

– site  Internet :Colette propose une petite initiation à ceux qui le souhaitent pour pouvoir alimenter le site, mettre à jour les activités des groupes locaux… : Ginkyo et Clément sont intéressés.

IV- Nouvelles nationales.

–        le Sol-Violette a envoyé un bilan de son année 2013 riche d’idées et de pistes à explorer (visible sur la dropbox)

–        l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) a envoyé récemment un questionnaire aux monnaies locales déjà en fonctionnement.Une réponse commune aux MLC de France a été proposée. Va-t-elle être acceptée ?

–        La NEF est dorénavant, à partir de 2014, (décision européenne) une vraie banque. A ce propos, un groupe local de 7 personnes s’est constitué (dont Astrid Ursem, Pascal Delage, Jean-Louis Leleu) ; ce groupe bénéficiera de formations qui lui permettra de mieux connaître les possibilités que va nous offrir cette nouvelle NEF.

V- Inscription dans le mouvement « pour une transition citoyenne ».

A la suite du festival de la transition de Cluny, il s’est formé  un « Collectif (national) pour une transition citoyenne ».

Il s’agit maintenant de décliner ce festival en région, afin que partout des initiatives citoyennes interpellent les pouvoirs publics, si possible dès les élections municipales. Cette initiative se conjugue avec la proposition de décliner localement l’Alternatiba de Bayonne pour mobiliser jusqu’àla prochaine conférence internationale sur le climat et l’énergie qui se tiendra à Paris  fin 2015.

Les associations UCJS-Auvergne, Attac 63, Puy-de-Dôme-Nature-Environnement et UPC 63 vont initier le mouvement afin d’aboutir à un Festival de la Transition  à l’automne 2014.

La monnaie locale trouve tout naturellement sa place dans la transition globale, et nous souhaitons pouvoir  lancer matériellement la nôtre à l’occasion de ce festival régional. La décision d’inscrire l’association parmi les organisateurs devra être discutée à l’assemblée générale.

VI- Préparation de l’AG  du 25 janvier.

Si l’on compte une heure de repas au milieu, nous avons comme la dernière fois deux plages de deux heures.

Première plage (17 – 19 h) : ½  heure de bilan moral (pas oublier de faire voter l’approbation de la participation au festival de la transition en tant qu’organisateurs )

½  heure de discussion

1 heure pour le choix du nom selon la technique précisée ci-dessus.

Deuxième plage (20 -22 h): élaboration de la Charte et du Questionnaire aux prestataires, après discussion  à partir des propositions affichées au vidéo-projecteur.

Prochain CA : 16 janvier de 18 h 30 (19 h 30) à 22 h 30

                           salle 3 du centre Jean Richepin

 

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire