Compte-rendu de la réunion du Collectif d’animation du 10 septembre 2015

Compte-rendu de la réunion du Collectif d’Animation
du jeudi 10 septembre 2015.

Présents : François Bourgoint (1 h), Jean-Michel Bartin, Damien Verhille, Benjamin Hatton (adhérent cherchant à être actif sur Lempdes-Cournon), Geneviève Binet, Annette Corpart, Pierrette Boyer, Pascal Tellier, Catherine Philippe, Anne Crames, Isabelle Brzégowy, Colette Boudou, Danielle Nadal, Ginkyo Recorbet.
Excusés : Hervé Le Bail, Astrid Ursem, Colette Mandane, Laurent Wassong, Jo Gadras.
Contexte de cette réunion : Il s’agissait d’une réunion de rentrée, la précédente s’étant tenue presque quatre mois auparavant (celle de juin ayant été annulée ). Il y avait beaucoup d’événements à rappeler et de décisions à prendre, d’autre part nous avions avec nous deux personnes (Benjamin et Isabelle) qui nous rejoignaient pour la première fois. C’est pourquoi le volet « imaginons l’avenir » du lourd ordre du jour n’a pas pu être abordé sinon en filigrane.
I- Ce qui s’est passé depuis le mois de mai.

1) 11èmes rencontres MLC en mai à Bayonne-Bidart,. organisation : Eusko.
La doume était représentée par Damien et Danielle. Très intéressant comme toujours.
Nous étions en compagnie de Daniel Gerbert qui veut promouvoir une monnaie locale en Allier.

2) Conférence-débat à Beaumont le 2 juin, sous l’égide de Pascal Tellier et au nom de l’association Gaïa Terre Vivante, pour présenter le système monétaire actuel et ses dysfonctionnements. Le diaporama élaboré par Pascal peut être de nouveau utilisé, et c’est ce que Damien et Danielle ont fait d’ailleurs aussitôt après en allant le présenter à Saint-Pourçain dans l’Allier à l’invitation de Daniel Gerbert.

3) Partenariat avec Epicentre (Clermont-Ferrand).
EPICENTREest un espace de co-working dirigé par plusieurs jeunes entreprises innovantes et situé dorénavant dans un vaste atelier rue Saint-Dominique. Geneviève avait des contacts favorables avec eux depuis un certain temps et en juin, ils nous ont proposé de façon assez urgente d’inscrire la doume dans un projet de PTCE (Partenariat Territorial de Coopération Economique) soumis au Conseil Régional. Pour nous pas de subvention à la clé mais la promesse d’Epicentre de promouvoir la doume dans le quartier de façon à réaliser un de nos rêves une « rue doume », bien située qui plus est.

• 4) Rencontres MLC + SOL à Villeurbanne début juillet.
Il s’agissait normalement d’une AG du mouvement SOL mais suite à la promesse d’inviter le mouvement MLC à leurs AG, les nouveaux étaient trop nombreux et l’AG n’a pu se tenir. Ça a été une rencontre ordinaire, dont l’intérêt majeur pour la doume a été le rapprochement avec « la Gonette » qui va bientôt être lancée.

5)Festival La Belle Rouge à Saint-Amant-Roche-Savine fin juillet.
Un stand « doume » a été tenu par le groupe Ambert-Dore mais le résultat a été décevant. Laurent pense qu’il ne faut pas renouveler l’expérience.

6) Marché doume à Billom le 8 août.
Le projet d’un marché doume spécifique a tourné court du fait de la non implication de l’association partenaire. Il y a eu seulement un stand à la Foire à l’Ail.

7)Circulation des doumes. Le nombre de doumes en circulation augmente régulièrement, quoique de façon un peu ralentie cet été. Le chiffre des reconversions est raisonnable (surtout le fait des prestataires hors département).

II- Nouvelles des groupes locaux.

Tour de table. (Issoire et Sauxillanges, les deux groupes les plus actifs, n’étaient malheureusement pas représentés.)
Leur action s’est poursuivie puisque le nombre d’adhérents et de prestataires a continué à augmenter (on se réjouit de l’adhésion du Biau Jardin et de l’Eau Vive) mais l’effet « vacances d’été » s’est fait sentir bien sûr. A noter l’apparition d’un nouveau groupe « Les Cheires » (Saint-Amant-Tallende et alentours) sous l’impulsion de Colette et avec la collaboration d’une association locale. Ce groupe a la particularité de mener de front l’extension de la doume et la création d’un SEL, ce qui peut faire de lui un laboratoire pour expérimenter le passage d’une monnaie-temps à une monnaie adossée à l’euro.
D’une façon générale on constate que l’extension de la doume irait beaucoup plus vite si le nombre d’actifs était plus grand. D’où la nécessité de travailler là-dessus (voir plus loin).

Remarque importante : Rappeler les règles aux divers responsables de la « banque doume »et en particulier de changer le mot de passe par défaut qui leur a été attribué. Vérifier que ce qui est affiché sur le site correspond bien à la quantité de coupons présents dans les comptoirs et chez les gestionnaires . Chaque gestionnaire est invité à passer dans tous les comptoirs de son territoire. Leur rappeler en même temps qu’ils ne doivent pas déposer les euros des adhésions et les euros des conversions sur le même compte à la Poste.
Colette Mandane fera le point sur la circulation des doumes.

III- Décisions et projets immédiats.
1) Gaufrage du reste des billets. Rendez-vous à prendre chez le même imprimeur-gaufreur.
2) Réédition de 500 panneaux autocollants prestataires et 100 autocollants comptoirs. Pas de réédition des panneaux plastique intérieurs, trop chers et mal utilisés.
3) Pas de réédition de cartes d’adhérents qui doivent rester en grande quantité dans les comptoirs. Par contre édition de 1000 timbres à coller à l’envers des cartes 2015 pour les réadhésions 2016.
4) De même que les adhésions 2015 sont parties du Forum des Associations de Septembre 2015, les adhésions 2016 partiront du Forum du 26 septembre 2015.
5) Refonte de l’annuaire des professionnels : Annette se charge de terminer le travail commencé de façon à avoir une nouvelle formule pour le 26 septembre.
6) Participation au Forum des Associations de Clermont le 26 septembre dans un espace commun aux associations d’Alternatidôme, comme l’année dernière. Stand et comptoir à tenir. Volontaires à trouver. Demander le barnum de Coline.
7) Participation au projet de lieu collectif porté par Sofiane Batnini (Colibris) à Clermont-Ferrand. Ce n’est pas que nous ayons absolument besoin d’un local, mais il faut y être si nous voulons montrer que nous nous situons résolument dans la mouvance générale de la transition. Et ce serait un lieu pour des animations.
8) Ouverture aux propositions du directeur du Secours Catholique (encore à valider en octobre par le CA du Secours Catholique) : il propose d’insérer à terme toutes leurs épiceries solidaires (en premier celle de Saint-Eloy les Mines) dans le réseau doume, et par ailleurs de faire don de doumes (en supplément) aux publics soutenus par le Secours Catholique.
9) Participation à la soirée du 24 octobre organisée par Alternatidôme au sujet des enjeux du réchauffement climatique. Après la conférence (18 h 20 h) les associations présentes expliqueront en quoi leur action sert la lutte contre le réchauffement climatique.
10) La participation à la semaine de l’ESS, portée depuis deux ans par Colette Boudou, n’a pas donné les résultats escomptés (manque de publicité de l’événement). Aussi y renonçons-nous pour cette année.
11) On renonce à se servir de gpadml63.org pour communiquer puisqu’il n’est pas assez utilisé mais la secrétaire s’en servira pour archiver les documents.

III- Actions pour l’avenir proche.

1) Continuer notre action d’action populaire.
– Le film « Devises Trompeuses » a été visionnée par le GL de Riom. Il a paru intéressant. A faire circuler au plus vite parmi nous avant de demander à Ciné-Parc (et au Rio ?) une projection-débat. (on peut l’acheter en VOD pour 3 euros, site http://denkmal-film.de/devises/ )
Et voir comment l’utiliser pour la formation des GL.
– Faire de la publicité pour l’intervention d’Ariane Tichit le 17 octobre dans le cadre des conférences de TEDx à Clermont
– Faire de la publicité pour la séance organisée par Pascal Tellier et Gaïa Terre Vivante le 22 octobre à la salle Galipote à Beaumont : intervenant, Philippe Derruder, sujet « Capitalisme financier – démocratie – écologie : une réconciliation est-elle possible ? »

2) Dynamiser les groupes locaux. Catherine invite Walter et Isabelle à la rejoindre chez elle à Billom pour préparer une formation destinée aux GL.

3) Astrid, Pierrette, Damien ont été pressentis pour travailler sur le thème « créer des emplois »

4)Travail avec les collectivités locales.
On peut déjà chercher à élaborer des conventions avec des régies publiques :
– avec le CG, pour le Musée de Lezoux
– avec la Mairie de Clermont, pour le Musée Roger Quillot
– avec la Mairie de Cébazat pour Sémaphore
On fait remarquer qu’il ne faut pas oublier que le travail proprement bancaire sur la doume va s’intensifier et qu’il nous faudra bien un jour employer au moins un professionnel, ce qui obligera à demander des aides.

5) La date de l’AG de fin d’année civile n’est pas fixée mais il faudra penser, quand on enverra la convocation, à faire un appel à idées.

Prochaine réunion du Collectif d’Animation :
jeudi 8 octobre, centre Jean Richepin, salle 3
18 h 30 pour partager conversation et nourriture, 19 h 30 pour le travail

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire