Réunion du Collectif d’animation du 2 avril 2015

Cette réunion s’est déroulée à Clermont-Fd au centre Richepin, avec la participation des étudiants de l’ITSRA qui sont venus présenter les conclusions de leur étude sur l’aspect social et solidaire de la doume.

Présents : Danielle Nadal, Geneviève Binet, Jean-Michel Bartin, Astrid Ursem, Annette Corpart, Pascal Tellier, Clément Vialle, Colette Boudou, Colette Mandane, Thierry Mattio, Catherine Philippe, Damien Verhille, Ginkyo Recorbet, Hervé Le Bail, Anne Crames.

+ pendant une heure, le groupe d’étudiants de l’ITSRA venus présenter leurs conclusions après leur étude. Voir le résumé de leur rapport.

I- Retour sur l’AG.

Bilan positif, ça s’est bien déroulé et il y avait une quarantaine de personnes. Le consensus sur le taux de reconversion n’a pas été évident mais il a fini par arriver !

Certaines idées évoquées dans la dernière partie de la soirée suscitent des réactions dans le Collectif d’Animation :
1) Certains n’ont pas compris le « reproche » de Nicolas Duracka disant qu’en réfléchissant aux moyens d’attirer de nouveaux prestataires nous faisions du « marketing ». C’est surtout que nous étions dans le concret et dans l’urgence, protestent-ils.
2) Ariane nous a dit que le mot « spéculation » était associé à « monnaie » par le corpus des adhérents alors qu’il ne l’était pas par l’échantillon représentatif de la population. Cela veut-il dire que la notion de spéculation n’a aucun sens pour la majorité ? Beaucoup ne sont pas d’accord : ils pensent que les gens ont une opinion (négative) là-dessus mais que simplement ils ne l’associent pas automatiquement à « monnaie » qui pour eux est une entité neutre (comme le disent d’ailleurs les économistes classiques).
3) Grosse discussion autour de la question : « faut-il être raisonnable (et ne pas attendre de la doume qu’elle ait un autre impact qu’une -petite- contribution à une prise de conscience des phénomènes économiques et financiers) ou faut-il oser être utopique et envisager qu’elle soit à l’avant-garde d’un changement de société ? » Chacun réagit à sa manière… est-ce cela, « construire les désaccords » ? Réflexion à poursuivre !

II- Nomination des responsables des diverses fonctions :

2 administrateurs (nommés jusque-là « gestionnaires principaux ») de la banque doume + 2 trésoriers de l’ADML 63 : nous restons un moment dans le flou et finalement quatre personnes sont nommées pour qu’elles se répartissent au mieux les rôles : Astrid Ursem, Ginkyo Recorbet, Colette Mandane, Jean-Louis Leleu (qui ne peut disposer normalement que d’un après-midi par mois mais qui peut éventuellement travailler pour nous dans le cadre d’une formation si elle est accordée).

1 Technicien sur le site doume.org : Thierry Mattio se propose, et c’est une chance pour nous car non seulement il est compétent mais en plus il s’entend bien avec Stephan !

1 modérateur (principal, les modérateurs locaux n’étant pas indispensables pour l’instant) : Clément Vialle

1 secrétaire + rédacteur principal du site doume.org: Danielle Nadal
1 gérante du site ADML63.org : Colette Boudou

III- Petits problèmes évoqués par les uns et les autres et réponses de l’assemblée :
 sur le site doume.org : pourquoi les comptoirs ne voient-ils plus, quand ils font de la « vente de doumes », apparaître le nombre de doumes qu’ils ont encore dans leur stock ?(à remettre)

 Toujours sur le site : beaucoup de prestataires négligent de renseigner leur page, ne serait-il pas possible que le rédacteur du groupe local puisse avoir accès à cette page pour y mettre au moins le minimum d’informations ?(oui, ce serait bien)

 Idem : pourquoi ne voit-on pas sur la page d’un prestataire les « plus » qui ont été repérés dans le dossier d’agrément ? (c’était prévu mais on n’a pas les infos, il faudrait que les GL arrivent à transmettre un condensé de ce dossier en suivant le modèle préparé par Astrid)

 sur la liste de diffusion générale sur Gmail : doit-on envoyer aux 460 adhérents toutes les infos qu’on envoyait précédemment aux adhérents, par exemple les convocations aux réunions du Collectif d’Animation ? (non, envoyer seulement une newsletter une fois par mois avec les principaux événements et les liens pour en savoir plus ; envoyer à tous seulement la convocation à l’assemblée générale annuelle).

 Sur le site adml 63.org : il faut que les GL fassent remonter à Colette les infos sur leurs activités !

IV- Projets.

1) une rencontre autour de la communication, préparée par Nicolas Duracka. Il faut s’adresser bien sûr aux gens qui n’ont plus de questions à poser sur le fonctionnement de la doume ! Framapad prévu.

2) Une rencontre sur le thème « comment susciter la participation active des adhérents ? » Préparé par Catherine et Walter, mais il faut attendre que ce dernier soit disponible. (à Thiers?)

3) Par groupe local, il faut réfléchir à construire des partenariats. Forte discussion sur le statut de partenaires : des associations purement éducatives ou sociales, évidemment, mais des structures associatives comme l’APIMA qui a des rentrées d’argent doivent-elles être prestataires ou partenaires? Or l’APIMA n’a pas envie de détruire son fonctionnement par abonnement…
Et bien sûr il y a les collectivités locales et leurs émanations (régies, CCAS…)

Remarques après la présentation de l’ITSRA :
Nous retenons l’idée fortement suggérée par les étudiants de l’ITSRA de rédiger une convention « individualisée » entre l’ADML 63 et ces partenaires. Cependant il est demandé un modèle de convention au départ.
Dans l’immédiat nous avons à finaliser une convention avec Gaïa Terre Vivante (qui a un projet permaculture avec Auvergne Habitat sur un terrain de 800 m2 à Saint-Jacques) et Bio 63.
A propos de l’ITSRA, on pourrait peut-être nouer un partenariat avec eux aussi (pour réitérer l’expérience l’année prochaine).
Prochain CA : à Billom le jeudi 21 mai, à 18 h 30 si on veut partager un pique-nique et à 19 h 30 pour les autres. Catherine s’occupe de la salle.

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire