Réunion du Collectif d’animation du 5 mars 2015

Compte-rendu de la réunion du Collectif d’Animation du jeudi 5 mars 2015

Présents : Clément Vialle, Astrid Ursem, Damien Verhille, Geneviève Binet, Anne Crames, Colette Boudou, Annette Corpart, Hervé Torregrosa, Jean-Michel Bartin, Pierrette Boyer, Danielle Nadal, Hervé Le Bail, Pascal Tellier, Ginkyo Recorbet.

I- Adhésions de l’ADML 63 à d’autres assoç ou manifestations.

1) EcoVino à Montpeyroux le 21 et 22 mars (stand tenu par Astrid) : 20 euros
2) le 18 juin à Polydôme, la doume sera présente au salon « création et reprise d’entreprises » ; c’est organisé par la CCI, c’est une occasion de se faire connaître, malgré le prix de participation (110 euros ou 55 si on peut partager le stand d’Epicentre Cowork)
3) Alternatidômes : participation 20 euros (et échange de cotisation avec l’UCJS)
4) Bio 63 : échange de cotisations.

Remarques et questions :
a) Comment va-t-on tenir l’engagement que la doume soit « la monnaie officielle d’Alternatidômes », comme il a été annoncé ? En effet, ni les vendeurs, ni les clients ne seront tous adhérents.
 Pour les vendeurs : dès qu’on aura la liste, on va voir si on peut leur demander d’adhérer. Autrement, ils accepteront doumes et euros sans adhésion, et pourront reconvertir leurs doumes à la sortie.
 Pour les visiteurs, ils auront 3 choix : adhésion complète/adhésion journée avec ticket à 1 euro/ ou enveloppe touriste à 52 euros pour 50 doumes.(à revoir?)

b) Nous sommes d’accord sur la nécessité de saisir toutes les occasions pour se faire connaître des structures existantes, par exemple les associations de commerçants. A Thiers, l’article dans la Gazette a suscité un nouvel intérêt de l’association de commerçants ; à Clermont, Pierrette prépare un rendez-vous avec la présidente des commerçants de la ville. Le but est d’obtenir qu’il n’y ait pas de contre-publicité en défaveur de la doume.

II- Rencontres récentes.

1)(Colette, Danielle) avec 13 étudiants de l’ITSRA (institut du Travail Social de la région Auvergne) qui vont plancher pendant un mois pour nous. Notre commande, après discussion avec eux :

Leur travail sera de repérer dans les structures institutionnelles (collectivités locales mais aussi associations) les voies à emprunter pour que ces structures puissent apporter une aide à notre projet, que ce soit sous la forme de subventions ou de partenariat.
Une aide pour quoi ?Pour faire accéder au réseau de la doume des publics qui en sont exclus :
 accorder des doumes à taux préférentiel à certains publics qu’il faudra a) définir et b) accompagner par une formation à une consommation de bonne qualité
 développer le partenariat avec les épiceries solidaires (existantes ou à créer?)
Ils auront en main le texte rédigé par notre groupe de travail « aspect social »

2) (Astrid, Danielle) avec la Direction des Finances Publiques, en appel pour juger de la nature « d’intérêt général »n de notre association (ce qui permet de bénéficier de rescrit fiscal pour les dons). Nous sommes la seule MLC à avoir fait cette démarche pour l’instant. Thomas Palop, expert comptable et membre fondateur de la Gonette de lyon, est venu nous soutenir. Bonne impression, résultat dans deux semaines.

III- Groupes locaux.

1) Remboursement des frais :Impossible d’exiger de la trésorière de payer les courriers, les imprssions ou autres frais au coup par coup. Nous décidons que chaque groupe local, quel que soit sa taille, disposera d’un budget de 100 euros. Inutile d’ouvrir un compte en banque pour si peu, on fait confiance au contact local, qui recevra l00 euros en liquide et gardera les factures ; à la fin de l’année il fera la somme de ses dépenses et la photocopiera.
2) Autres : Il faudrait que chaque GL :
– se dote de plusieurs « fonctionnaires » pour assumer les différents droits prévus sur le site (contact, gestionnaire, rédacteur, modérateur) les deux premiers étant les plus indispensables
– organise des réunions de prestataires sur son territoire
– prévoie de recevoir à tour de rôle les réunions du Collectif d’Animation (quoiqu’Ambert ;;; c’est un peu loin, on se réunirait à mi-chemin???) Il serait bon de prévoir l’Agenda de ces réunions suffisamment à l’avance afin de les intégrer dans un programme d’animations recentrées sur le territoire concerné.

IV- Formation d’un nouveau Collectif d’Animation.

Première étape : demander aux élus actuels s’ils se représentent.
Elargir le plus possible, aux prestataires en particulier, et essayer que chaque groupe local y ait un représentant.
Il faudra dans ce collectif suffisamment de gens compétents (et de confiance) pour de nouvelles fonctions au niveau central : un « technicien »(ou deux) pour prendre le relais de Stephan sur la gestion du site internet, un (ou deux) « administrateur de la banque doume », un « trésorier adjoint » de l’ADML 63 pour contrôler les calculs d’Astrid, qui se représente, Danielle se représentant à la fois comme « contact » et « rédacteur » au niveau central, s’il n’y a personne d’autre. Cette distribution des rôles ne se fera qu’après élection du Collectif d’Animation, mais il faut quand même y penser en amont.

V- Réticences des prestataires pressentis.

Certains lourdeurs appréhendées (retard dans la disponibilité des liquidités par exemple) peuvent être discutés çà et là, mais nous décidons de consacrer le moment de discussion à l’AG à la remise en cause du taux de reconversion de 5 %, car c’est le point qui apparaît comme le plus déterminant.

Bien que nous ayons bien l’intention de rappeler POURQUOI il en avait été décidé ainsi, notre priorité, au moins pour cette première année, est d’étoffer le réseau et il faut donc prendre en compte les objections.

VI- Ordre du jour de l’AG du 28 mars.

Cet ordre du jour a été rediscuté par mail dans les jours suivant la réunion, du fait de la présence annoncée d’Ariane Tichit et de Nicolas Duracka, venant au nom de nos partenaires universitaires dans le projet « Recherche-Action ».

17 h 15 : accueil.
De 17 h 30 à 18 h 30 : Bilan annuel et projet d’orientation :
 Bilan financier de l’Année 2014 + bilan de la journée de lancement.
 Bilan d’activité
 projet d’orientation (3 axes : développement du réseau, partenariats, règlement intérieur)
Appel à candidature et élection du Collectif d’Animation à bulletins secrets (on peut rayer, on est élu si on a les 2/3 des voix)

De 18 h 30 à 19 h 30 : Discusion en grand groupe sur la modulation éventuelle du taux de reconversion.
19 h 30 à 20 h : buffet rapide !

20 h à 20 h 30 : Présentation par Ariane et Nicolas du résultat du travail des universitaires autour des enquêtes sur la représentation de la monnaie et des pistes conseillées pour une communication adaptée aux divers publics.

20 h 30 – 21 h 30 : A partir de ces données, travail en ateliers tournants autour de la question : « Que faire maintenant pour essayer d’étendre le réseau (utilisateurs+prestataires) ? »

21 h 30 – 22 h : Retours et détermination de sujets à traiter par des groupes de travail.

Prochain CA : jeudi 2 avril à Richepin à Clermont

à 18 h 30 pour tout le monde, car les étudiants de l’ITSRA viendront présenter leurs travaux autour de l’aspect social de la doume (et les pistes pour y satisfaire)

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire