Réunion du Collectif d’animation du 6 novembre 2014

Compte-rendu de la réunion du Collectif d’Animation
du jeudi 6 novembre 2014: site de la doume, amélioration de la dynamique de groupe, édition des billets, prochaine assemblée générale.

Présents : Hervé Le Bail, Colette Boudou, Thierry Mattio, Catherine Philippe, Pascal Tellier, Annette Corpart, Astrid Ursem, Emilie Ramillien, Clément Vialle, Danielle Nadal, Geneviève Binet, Ginkyo Recorbet.
Invités : Stephan Gelberger, Walter Verhoeve.
I- Présentation du futur site de la Doume par son auteur, Stephan.
Ce site en construction est déjà en ligne, car ainsi les corrections qui lui sont apportées successivement d’après nos demandes (merci Stephan!) sont immédiatement intégrées.

Rappels : 1) la contribution de Stephan est entièrement bénévole
2)il est prévu de le faire partager gratuitement à d’autres monnaies du réseau MLC si elles le souhaitent
3)un contrat bientôt signé fait de l’ADML 63 le propriétaire du site
4)Stephan restera aussi longtemps qu’il le faudra à nos côtés pour nous mettre au courant de sa gestion

Rôle du site :
 Ce site ne fait pas double emploi avec celui de l’ADML 63. En effet il ne concerne que la gestion et la vie de la Doume. (Un lien bien visible permettra d’accéder, évidemment, à celui de l’ADML 63). Par exemple, l’onglet « comment ça marche » ne doit concerner que la doume. Les questions sur les monnaies locales et citoyennes en général seront renvoyées sur la FAQ du site de l’ADML.
 Cependant, le site « doume » doit quand même comporter l’onglet « adhérer à l’association » car pour des raisons de légalité il faut être adhérent pour utiliser la doume. Du coup on joindra au bulletin d’adhésion en ligne la charte des valeurs, les statuts, et le règlement intérieur de l’ADML 63.

Les droits d’accès :
 Le site « doume » a une interface publique où on pourra voir beaucoup de choses ; en particulier les pages de tous les prestataires seront accessibles librement. Cependant il faudra être connecté (avec mot de passe) pour : noter la circulation de monnaie (comptoirs, gestionnaire du groupe local, trésorier(e)) ; faire des commentaires sur les professionnels, envoyer des messages (adhérents usagers).
 Il est possible de moduler les droits d’accès d’écriture, de validation, de modification des contenus etc, selon les différentes fonctions des personnes qui pourront intervenir sur le site (gestionnaire, rédacteur, modérateur, contact, groupe local, prestataire, etc). Cela reste à affiner.

L’habillage du site :
Stephan a fait le choix de trois colonnes verticales pour permettre aux petits écrans des smartphones de rester lisibles, une colonne à la fois étant affichée.
Catherine proposera des graphismes rappelant celui de nos documents.

La page des prestataires :
Le prestataire ne pourra agir que sur la partie centrale, qui contient les renseignements sur son entreprise.

Relève de la responsabilité de l’association :
 de modérer les commentaires des usagers sur tel professionnel. Si le commentaire est trop insultant, le modérateur le mettra en réserve. Face à des messages critiques, il pourra si besoin contacter directement les adhérents concernés (qu’on connaîtra), en informera le professionnel et lui proposera de répondre.
Les commentaires des usagers envers tel prestataire, une fois modérés, n’apparaîtront que sur sa page.
 de choisir la colorisation des icônes, au-dessus de la photo, qui situent globalement les pratiques des professionnels par rapport à la charte. L’association rédigera également, en s’inspirant du dossier d’agrément, le paragraphe que le curseur fera apparaître sur chaque icône. Le Collectif d’Animation propose 8 icônes : « local », « environnement », « solidarité », « qualité accessible », relations travail », « complémentarité », « bio ». Quelque part également apparaîtra « défi pour l’année en cours ».

Stephan demande de travailler dans les deux semaines qui viennent avec le groupe de travail (Astrid, Thierry, Danielle) et par la suite il lui faudra des testeurs pour les différents postes.

II- Amélioration de la dynamique des groupes : propositions de Walter.
Walter est le compagnon d’Astrid et il sait donc que nous sommes à un moment charnière où le Collectif d’Animation, qui se connaît bien maintenant, a besoin d’approfondir sa cohésion, et où d’autre part, les membres pressentis des groupes locaux, qui se connaissent peu ou pas du tout, ont du mal à comprendre quelles tâches seront les leurs. Le tout dans un contexte d’urgence, car les obligations s’accumulent à deux mois et demi de la sortie de la doume.

Bref, il s’agirait de :
 améliorer la qualité des tâches mises en œuvre,
 améliorer la cohérence entre le CA et les groupes locaux ainsi qu’entre les groupes locaux
 faire exister les groupes et améliorer leur cohésion interne
 faire que la dynamique des groupes ne s’épuise pas avec le temps et sache traverser les moments d’affaiblissement.

Or Walter a une grande expérience de ce genre de problématique comme intervenant au niveau international et il peut nous aider.

Après discussion sur le possible en ces temps d’urgence, on en arrive à ce plan de formation :
 pour les groupes locaux, d’ici le 28 novembre, proposer à quelques groupes déjà un peu constitués une formation de 2 ou 3 heures. Nous pensons à ceux d’Issoire, d’Ambert, de Thiers, de Lempdes. Le contenu sera précisé par Walter en collaboration avec 2 ou 3 personnes (de préférence pas impliquées dans d’autres tâches et extérieures au Collectif d’Animation).
 pour le Collectif d’Animation, une formation plus longue d’une journée ; cela se passera à l’auberge d’Astrid et Walter, le 13 décembre (arrivée le 12 pour passer la soirée ensemble et dormir à l’auberge).

Par ailleurs, une réunion des représentants des groupes locaux est prévue samedi 29 de 15 h à 17 h, juste avant l’AG. On y parlera du choix des prestataires, des expériences de démarchage, des problèmes pratiques et puis on verra les besoins.

III- Les billets de la doume : choix d’édition.
Clément nous fait une présentation de ses calculs et de ses démarches.
 choix de l’imprimeur : il s’avère que des imprimeurs d’autres régions nous coûteraient plus cher que l’imprimeur local qu’il a trouvé à Issoire, Monsieur Cornu, qui a le label « Imprim’Vert ». Il faudra passer un contrat juridique avec l’imprimeur, du fait qu’il édite de la monnaie. Juriste demandé !

 choix des sécurités : il y en a qui sont trop chères et pas accessibles localement, et donc exclues ; le papier spécial, le fluo (certaines couleurs seulement), la numérotation et une encre métallique sont déjà des sécurités appréciables mais pas suffisantes. Nous décidons donc de choisir la méthode « gaufrage manuel à la pince », qui demandera de la main d’œuvre certes, mais qui permettra de laisser en sécurité un gros stock de billets inutilisables car non gaufrés. (Il faudra acheter 6 pinces environ).

 Nombre de billets à éditer: il faut savoir que le prix augmente très peu quand on multiplie la quantité, car ce qui compte c’est le prix de la « planche » ; cette planche est détruite après l’impression, elle ne peut pas resservir. Par ailleurs nous venons de décider du gaufrage. Cela nous amène à demander à Clément de faire faire des devis pour différentes quantités, et d’aller jusqu’au triple ou au quadruple de la quantité de base.

 Répartition des billets : Clément a bien étudié les autres monnaies et en a déduit qu’il fallait aller jusqu’à des coupures de 50 euros (les monnaies qui ne l’avaient pas fait le regrettent) et que les petites coupures devaient se trouver en plus grand nombre dans les boutiques, les boulangeries par exemple. Il a envisagé plusieurs répartitions et le choix qu’il nous propose est confirmé : la proportion sera, pour 4850 billets et 27 000 doumes :

billets de 50 doumes : 100
« 20 …………. 350
« 10……………..700
« 5………………700
« 2 ……………1500
« 1………………1500

Cependant, Clément a l’autorisation de jouer à la marge avec ces nombres afin de limiter le nombre de planches.

IV- Programme de l’AG du 29 novembre.
Principes : Il faudra bien distinguer ce qui est simple présentation des choix techniques faits par le Collectif d’Animation et ce qui doit être soumis à discussion.
Une réunion de deux heures aura précédé pour les représentants des groupes locaux. Donc commencer par eux, et essayer de finir par le repas.

Ça donnerait, avec un accueil à 17 h 15 :
 1) 17 h 30 : présentation des groupes locaux, 5 mn par groupe
 2) 18 h : présentation des premiers démarchages. Discussion sur quelques cas qui posent question.
 3) 18 h 30 : discussion sur les textes (au moins les principes) qui sont encore en préparation : « guide usagers », « guide comptoirs », texte des panneaux d’affichage (comptoirs et prestataires), des autocollants.
 4) 19 h 30 : présentation du bilan financier annuel, le budget prévisionnel pour 2015 (Astrid) et quitus.
 5) 19 h 45 : billets : présentation des billets, des sécurisation, des quantités envisagées et des devis correspondants
 6) 20 h 15 : présentation du site « doume » de Stephan (qui aura été envoyé à tous les adhérents en leur demandant d’envoyer leurs remarques)
 7) 20 h 30 : discussion sur l’avenir : fête de sortie de la doume et la suite (30 mn ou plus) FIN

V- Divers.
 Délégation de la Doume aux rencontres MLC (à Saint-Gaudens, Hautes-Pyrénées, week-end du 22-23 novembre) : Astrid et Catherine.
 Participation de l’ADML 63 au festival « semaine de l’Environnement » organisé en mars 2015 par les étudiants de Vet’Agro sup.
Prochains CA : au centre Jean Richepin, 18 h 30 ou 19 h 30, salle 5
jeudi 20 Novembre
jeudi 11 décembre

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire