Compte-rendu de la réunion du Collectif d’Animation du jeudi 4 février 2016

Compte-rendu de la  réunion du Collectif d’Animation du jeudi 4 février 2016 à Riom.

Présents : Jean-Michel Bartin, Benjamin Hatton, Colette Mandane, Francis Got, Hervé Le Bail, Damien Verhille, Colette Boudou, Danielle Nadal, Astrid Ursem, Ariane Tichit, Pierrette Boyer, Walter Verhoeve, Catherine Philippe, Pascal Tellier, Annette Corpart.

Invitées : Quatre jeunes filles (trois présentes ce jour), étudiantes en master 1 « communication et solidarité » (professeur Nicolas Duracka), qui ont élaboré un projet collectif consistant en recherche/observation/mission d’aide et de conseil ; elles seront surtout actives en avril et mai ; elles doivent étudier notre communication interne et externe. Il faut les prévenir à chaque occasion que nous avons de communiquer (à l’extérieur ou entre nous).

I- Retour sur l’AG du 16 janvier.

On commence par s’interroger sur la pertinence de ce choix de faire une AG aussi courte et dans le bruit de l’installation. Finalement on le refera sans doute l’année prochaine, car le nombre de présents était deux fois plus grand que d’habitude, et ce serait une AG inaugurale de l’année, mais il faut des conditions :
présenter le collectif d’animation et notre façon de fonctionner
faire un affichage des projets à l’avance
présenter un bilan et nos projets, mais sans décision à prendre dans l’immédiat
Dans cette AG nous avons au moins pu acter un point très important : l’idée qu’on peut se servir du fonds de réserve. Et si on n’a pas pu lever les oppositions concernant Terre de Liens et Combrailles Durables, ça a au moins servi à présenter ces deux associations, et lancé la réflexion pour la prochaine AG.

II- Programme des prochaines AG.

1) La remise en chantier du taux de reconversion est programmée pour une AG en Septembre. En effet, le 2 avril, ce serait trop tôt : pas le temps pour Laura Grassac d’achever son audit, pas le temps de discuter et de réfléchir. Demander à Laura d’être présente à ce moment-là.
2) Le 2 avril, nous soumettrons à décision l’investissement d’une partie du fonds de réserve à TDL et Combrailles Durables (et verrons s’il y a d’autres suggestions) ; nous entendrons les rapports universitaires  (voir plus loin) ; et bien sûr il y aura le contenu d’une AG annuelle, bilan financier et élection du Collectif d’Animation.

III- Retour sur la fête anniversaire.

C’était une bonne idée et ça a très bien marché, mais on liste les défauts à corriger pour l’année prochaine :
– Affichage : insuffisant à l’extérieur (affiches + un parcours fléché depuis Jaude?) comme à l’intérieur (plan de la salle, programme, et tableau des tâches !)
– Accueil et adhésions : il faut une personne qui accueille et guide les arrivants ; un stand d’information avec au moins une personne à l’entrée ; pour les adhésions beaucoup plus de monde, il y a eu de l’attente et des mécontents.
Si on s’aperçoit que les gens font la queue, leur faire remplir le bulletin papier et ne pas s’acharner à renseigner le logiciel sur place.
– Guichets pour le change : c’était bien, tranquille, sécurisé. Aucune erreur n’a été à déplorer.
– Décoration : bien.
– Musique : la variété des styles a été appréciée, les danseurs contents. Peut-être le DJ était-il en trop. Les prises sur la scène étaient prévues pour « sauter » au-delà de 88 db, ce qui explique la panne. A ne pas refaire ! La préparation en amont a été un peu stressante la dernière semaine quand le groupe de funk a annoncé que son sonorisateur se désistait, Catherine a rattrapé le coup grâce à ses connaissances, merci à elle ! Tout reposait sur les épaules de Sylvain Lemoine, il faudrait tout un groupe de préparation l’année prochaine.
– Animation par les groupes locaux. Ca s’est fait, c’est déjà pas mal, et c’était varié. C’était bien de parler de rêves. Par contre, notre intention d’élargir à cette occasion la participation au sein des groupes locaux n’a pas été suivie dans les faits, la participation s’est limitée aux anciens la plupart du temps.
L’année prochaine, faire venir une conférence gesticulée ?
– Presse : article décevant du journaliste de La Montagne, qui, d’après nous, est venu avec des idées préconçues dont il n’a pas varié. Nécessité de refaire le dossier de presse, pas trop politique de préférence. Nécessité de varier les interlocuteurs des journalistes. Eviter qu’Attac soit en première ligne. Mais d’un autre côté la taille de l’article, sa présentation, ne sont-elles pas plus importantes que son contenu qui n’est pas toujours bien lu ?

IV- Travaux universitaires (projet recherche-action).
L’analyse des données du sondage 2015 est faite (Ariane et Nicolas), Emilie a terminé son rapport ethnologique ; mais il leur reste à mettre leurs conclusions en commun (rien de très nouveau par rapport au compte-rendu d’étape).
Pour les données 2016, largement plus intéressantes car fondées sur les réponses d’adhérents plus neufs et plus nombreux (230 au lieu de 52), ainsi que sur 303 citoyens ordinaires, c’est encore en cours. On aura un compte-rendu lors de l’AG de septembre et (?) un aperçu le 2 avril.
Le retour au commanditaire, c’est-à-dire le Conseil Régional, aura lieu en Septembre ; au moins un ou une d’entre nous est prié(e) d’assister à cette séance qui consistera en une présentation courte suivie d’une discussion.

V- Activité des groupes locaux.
GL de Sauxillanges : un nouveau défi pour la doume : faire face à la nouvelle grande surface qui avait été commandée par la municipalité précédente. Va-t-on faire adhérer systématiquement tous les petits producteurs et commerçants ? Va-t-on considérer la carte « doume » comme une carte de fidélité au petit commerce local ? A suivre !
Les GL de l’agglo clermontoise : toujours du mal à avoir des bénévoles, ce qui ralentit les adhésions de prestataires. Des ouvertures quand même auprès de l’AMAP de Bien-Assis (déjà 6 prestataires doume), de l’AMAP de Romagnat (bientôt un comptoir sur place). Un prochain RV avec des supposés futurs actifs. La petite entreprise « Max et Lucie » (livraison de paniers après commande sur Internet) entrerait bien dans nos critères et nous avons les mêmes fournisseurs, mais il faut trouver un moyen de concilier leur système de paiement numérique avec la doume.
Pas d’autre distributeur permanent que l’Eau Vive et Biau Jardin. Une idée : organiser un marché « doume » ?
GL de Riom : un quartier doume se met en place à Volvic, autour du nouveau comptoir Happy Plantes.
Idem à Châtel-Guyon, grâce au soutien de Lucie Vaesken, élue et membre de l’Adml63, et de l’association de commerçants. Le 5 mars, marché avec quatre prestataires doume, le 8 mars, soirée publique. Article dans La Montagne dans la page Riom.
Lempdes-Cournon : Benjamin habite au Cendre et veut « réveiller » Cournon, d’abord en s’offrant comme comptoir à l’AMAP de Cournon. Pour l’introduction, un mardi soir à 19 h 30, il demande que quelqu’un vienne le seconder (par exemple quelqu’un de l’AMAP de Sauxillanges?)

VI- Groupes de travail.
1) Développement économique.
Deux ouvertures : en ce qui concerne la vente et le lavage d’emballages en verre, contact a été pris avec le Parc Livradois-Forez et avec le Pays d’Issoire.
En ce qui concerne la production de plants bio, voir du côté du lycée Pasteur à Lempdes, car depuis l’année dernière ils ont mis en route cette production. Contacts possibles : Gilles Persilier, qui y fait des interventions, et Danielle Seigneuric.
2) Programme de formation.
En trois mois, 6 réunions de prévues : comme nous sommes 12 groupes locaux, dont 10 représentés ce jour, nous faisons assaut de candidature ! Finalement cela va se présenter ainsi :
– 9 février : Sauxillanges
– 1er mars : Saint-Amant-Tallende
– 29 mars : Issoire
– 26 avril : Clermont (pour les 3 GL)
– 31 mai : Riom
– 28 juin : Billom + Lempdes

Public : de préférence des gens déjà un peu informés. Une quinzaine de personnes dans l’idéal.
Doit s’y trouver une personne du GL qui reçoit la fois suivante.
Durée : 2 h 30 + une demi-heure pour l’accueil.
Objectifs : – augmenter le savoir sur l’argent, -augmenter le savoir sur la doume, – échanger sur les rêves d’avenir, – s’approprier un argumentaire et des outils de communication

3) Rapports avec les collectivités locales.
Pierrette, qui est un peu bretonne, a déniché une convention passée par le Retz’L avec une municipalité (ville de Bouguenais). Les exigences de la Ville sont très acceptables, par ex. qu’on puisse reconvertir 100 % des recettes en euros.
Chez nous il faudrait voir du côté de ciné-Parc (dépendance du syndicat mixte du Parc Livradois-Forez)

VII- Divers.
1) Présence au festival des Alternatives « Bou(r)geons » à la Bourboule les 12 et 13 mars : au moins Hervé et Danielle.
2) L’entretien pour la sélection des deux services civiques se tiendra le 9 mars au CREFAD. Nécessité d’y être représentés par au moins une personne.
3) Commande à NUMI ( panneaux prestataires + 1 bâche supplémentaire) : on commande le nombre prévu (500 + 100 pour les comptoirs) car il ya avait une pénalité si on n’en commandait que la moitié.
4) Inscription à HUMUS : Danielle surveille.
5) On devrait avoir l’actuel bureau de l’UPC pour nos services civiques. On a besoin d’un ordinateur (Benjamin?)
6) On décide que la READHESION DES PRESTATAIRES se ferait sur un mois glissant (et non au 1er janvier comme les simples utilisateurs). Cela demande aux GL de surveiller les dates.
7) Projet de lieu associatif éphémère à Clemont : en bonne voie. Un framapad donnera le projet de manifeste et le projet de cahier des charges ; il y a un vote en train sur le nom.
8) Prochainement : rédaction du questionnaire de l’« audit »avec Laura (Astrid, Danielle)
9) Prochainement également : présentation de la commande aux étudiants de l’ITSRA (étude d’une future convention avec le Secours Catholique) : Danielle + Annette

Prochain CA : le 3 mars à Issoire, maison des Associations, salle Wallis, 19h 30 (ou 18 h 30) à 22 h 30.

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif d'animation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Compte-rendu de la réunion du Collectif d’Animation du jeudi 4 février 2016

  1. ADML63 dit :

    Bonjour,
    Pour obtenir des doumes il faut se rendre à un « comptoir de change ». Ceux-ci sont indiqués sur les pages des différents groupes locaux auxquels on a accès à partir de la page d’accueil de doume.org, dans la colonne de gauche. Pour Clermont centre et Clermont nord, il y a en 6 actuellement.
    Bonnes conversions de vos euros en doumes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Veuillez entrer les lettres qui apparaissent sur l'image

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>