Réunion du Collectif d’Animation du jeudi 5 juin 2014

Compte-rendu de la réunion du Collectif d’animation du jeudi 5 juin 2014

Présents : Astrid Ursem, Pierrette Boyer, Pascal Tellier, Clément Vialle, Hervé Le Bail, Colette Boudou, Danielle Nadal.

 I – Rencontres nationales du réseau MLC à Libourne (31 mai- 1er juin)

La Doume était représentée par Astrid et Danielle.

Beaucoup de monnaies étaient présentes, pas toutes les « anciennes », mais des nouvelles.

 1) échanges « techniques ». L’Eusko cherche à simplifier la fastidieuse corvée de faire les additions des entrées et des sorties d’Euskos dans les différents comptoirs. Pour cela ils ont trouvé un système élaboré par Ecosol : il y aura une carte d’adhésion magnétique qui passera dans les lecteurs habituels de cartes de crédit, et un logiciel spécial fera les calculs. Prix de l’abonnement au logiciel : 60 euros par an ; prix d’une carte magnétique : 1 euro. L’Eusko conseille ce système aux autres monnaies.

 2) Organisation du réseau.  L’assemblée a choisi de laisser le réseau informel, malgré le défaut du système. On a cherché quand même à l’améliorer : quand il y a des décisions urgentes à prendre, des rencontres, des réunions où il faut aller, ceux qui sont les premiers au courant lancent un appel sur la liste « relais » dans laquelle chaque monnaie locale est représentée (chez nous Astrid et Danielle) : « qui s’y colle ? » Ensuite les propositions sont diffusées sur la même liste pour discussion ; à la fin elles sont validées sur le principe de « qui ne dit mot consent ».

Pour payer les déplacements parfois lointains des volontaires, on va se doter d’une caisse commune qui sera gérée (compte indépendant) par l’association Trans’Lib de Libourne. Chaque monnaie est invitée à faire un don selon ses moyens et on refera un appel à dons quand la caisse sera vide. (L’Adml 63 fera un don de 50 euros).

Le site monnaie-locale-complementaire.net créé et géré jusqu’ici par Michel Lepesant seul malgré ses appels à l’aide, a vraiment besoin d’administrateurs. Appel aux bonnes volontés !

 3) Article de loi 10 quater dans la future loi sur l’Economie Solidaire et Sociale.

Cet article très court concernant les MLC a été rajouté au projet initial, au moment de la discussion à l’Assemblée Nationale, par le Gouvernement.Or dans son obscure brièveté il risque fort de couper les ailes aux monnaies locales citoyennes en les soumettant au régime des services bancaires de paiement (voir pièces jointes pour ceux qui veulent approfondir). L’assemblée de Libourne a cherché des moyens d’alerter en urgence les sénateurs qui devaient statuer trois jours après (!) en deuxième lecture. Nous l’avons fait mais ça n’a servi à rien : le Sénat a adopté l’article sans beaucoup de discussions apparemment. Nous sommes d’autant plus furieux qu’une Mission Gouvernementale avait commencé à analyser cet objet nouveau que sont les MLC, avec invitation de leurs représentants, groupe d’experts, discussions prévues sur 6 mois… Nous avons mandaté le « groupe juridique » qui nous représente pour faire des propositions alternatives à la prochaine réunion (14 juin) de la Mission : mais l’inquiétude est vive ! Nous avons été trahis par le « timing » excessivement (et volontairement ? ) serré du processus.

Il ne  reste plus, au niveau de l’ADML 63, qu’à continuer notre réflexion comme si rien ne s’était passé… en espérant que nous ne serons pas rattrapés un jour par des exigences légales impossibles.

 En attendant, le Collectif d’Animation rattrape un oubli : il signe le Manifeste du réseau (voir pièce jointe).

 II- Avancée du projet « recherche-action » en partenariat avec un groupe de chercheurs universitaires.

L’adml 63 (l’acteur), représentée par Pierrette Boyer et Danielle Nadal,  et Ariane Tichit (chercheur) ont été reçues au Conseil Régional par la personne qui gère les financements de ces projets recherche-action (32 000 euros demandés pour payer essentiellement une doctorante en ethnologie qui sera chargée de suivre le projet au jour le jour).

Apparemment le projet a plu et nous serons certainement convoquées à une audition dans quelques semaines.Voir le projet en pièce jointe. En particulier nous avons fait ressortir d’une part le réel besoin où nous étions de construire une communication efficace et des indicateurs d’évolution, et d’autre part par le côté pluri-disciplinaire de l’équipe de chercheurs (5 disciplines différentes).

Rappelons que, pour l’ADML 63, un autre intérêt est de passer par d’autres canaux que les canaux habituels pour faire parler de la Doume !

 III- Derniers détails concernant l’AG.

Clément sera à l’entrée pour noter les arrivées et prendre les adhésions.

Le « bilan d’activité » présenté par Danielle sera plutôt un « récit des événements » car il ne peut être soumis au vote, n’ayant pas été envoyé avec les autres documents préparatoires.

Le bilan financier, lui, sera soumis à approbation, un an s’étant écoulé. Peut-être en décembre faudra-t-il prendre le rythme de l’année civile.

L’organisation du moment consacré à la conversion-reconversion a demandé quelques ajustements, le goupe « aspect social » et le groupe « fonctionnement » n’ayant pas eu encore le temps de finaliser leur collaboration. Une discussion assez complexe s’est engagée ; en résumé elle tournait autour des deux aspects « monnaie sociale » et « monnaie économique » de la future Doume. Nous voulons « mettre la qualité à la portée du plus grand nombre » mais quelles sont les marges financières sur lesquelles compter au lancement de la monnaie ? Pouvons-nous prendre des décisions définitives ou seulement des orientations ? Etre social consiste-t-il seulement à distribuer les doumes ? Etc. Les deux « missions » vont tenter d’élaborer et de sérier 6 questions simples à traiter en petits groupes avec les documents préparatoires à proximité pour consultation.

Les autres points de fonctionnement seront traités en grand groupe.

Et avant le repas il faut aussi décider de la proposition d’amendement de Colette concernant la charte (rajouter « petits » à « commerces de proximité » pour éviter la candidature de la grande distribution.)

Après le repas : ateliers « billets » (graphisme, slogans…)

Les propositions déjà faites seront affichées sur un fil à linge, le public ajoutera les siennes.

Certains seront chargés de critiquer les propositions faites et de proposer des améliorations.

L’ensemble du travail sera transmis au groupe d’artistes qui travaillera dessus pendant l’ét é, afin de préparer le choix définitif à l’AG de Septembre (on mettra les images sur le site fin août).

Enfin il faudra élire le prochain Collectif d’Animation  et parler de la prochaine AG.

IV- Travail à venir.

La prochaine AG est fixée au samedi 13 septembre, de préférence à la salle Poly de Montferrand.

Le programme provisoire:

-Choix des motifs de billets, de la méthode d’édition

-Dans la perspective d’aller démarcher de futurs prestataires : jeux de rôle.

-Nouvelles de ce qui se sera passé au niveau de la réglementation.

-Options de fonctionnement, suite.

 Travail préparatoire (nouvelles missions) :

1)                  Autour de Clément Vialle : édition des billets

2)                  Autour de Astrid Ursem : élaboration d’une carte de prestataires et d’une méthode (sur Issoire comme exemple à réutiliser?)

       Prochain CA le 26 juin, à 18 h 30 pour tous (repas partagé à la fin)

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif d'animation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Veuillez entrer les lettres qui apparaissent sur l'image

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>