Réunion du Collectif du 4 avril 2018

Compte-rendu de la réunion du Collectif du 4 avril 2018

Présents : Hervé LeBail, Catherine Guéguen, Francis Got, Jean Michel Bartin, Agnès Mollon, Astrid Ursem, Danièle Nadal, Geneviève Binet, Elisée Lozano, Colette Boudou, Angèle Dransart, Pascal Tellier

Excusé : Quentin Duverger

        1. Retour sur le Week-end aux Liards :

Comme toujours il s’est passé dans une très bonne ambiance. Il a été notamment décidé de soutenir les GL en souffrance :

en Avril le GL d’Issoire

en Mai le GL de Clermont ; il était prévu de lancer l’e-doume mais des petits problèmes à régler vont retarder le lancement ; la rencontre avec les prestataires va donc être retardée.

en Septembre le GL d’Ambert 

2) Les suites de L’AG ; où en sommes nous ?

Vu le retard de la mise en route de l’e-doume, l’annonce médiatique et politique aux élus du Puy de Dôme n’est plus d’actualité pour l’instant.

Angèle : quel calendrier, qu’elle méthode ? Elle nous explique qu’une campagne de financement participatif ne doit pas être trop longue, environ 6 semaines. Après débat et réflexions il a été convenu de la démarrer aux alentours du 3 Mai.Il faut aussi valider une page sur hello asso.

Groupes de travail prévus : les mettre en route ? Quand ?

Partenariat avec la métropole : Pierette Boyer s’en occupe déjà activement.

Utilisation de l’e-doume : ce groupe travaille déjà à la mise en route et aux tests.

Renforcer les liens entre prestataires professionnels, mise en route en Septembre .

Révision des statuts, élaboration d’un règlement intérieur : y inclure la loi sur la protection des données, à faire avant la prochaine AG annuelle.

Prochaine AG de juin : le groupe d’animation s’est mis d’accord de la faire au cours de l’alternatitour, le 17 Juin.

Ordre du jour : validation de l’utilisation du fond de réserve, lancement de l’e-doume . L’heure reste à définir et il faut réserver une salle à la maison des associations (qui ?).

          1. Décisions à prendre :

Comment décider quel prestataire peut bénéficier du fond de solidarité ?

Cela rejoint le point du GL de Riom qui souhaite évoquer une baisse de la cotisation de certains prestataires qui sont de petites structures qui démarrent et se heurtent à des difficultés financières et de ce fait se trouvent bloquées pour adhérer.

Après discussions le comité d’animation décide que la cotisation minimum des prestataires sera de 5 euros et que la partie manquante sera prise en charge par l’association. L’ADML prendra les 20 euros restant sur les intérêts du compte bancaire. Cela s’appellera cotisation solidaire et la décision sera prise au sein du GL concerné après discussions avec le prestataire. Si un prestataire paraît en difficultés, proposer cette cotisation entre 5 et 20 euros. Un message sera envoyé aux GL pour les informer de cette décision.

Il sera aussi donné à tous les prestataires un compte utilisateur gratuit pour pouvoir utiliser les e- doumes.

Pour les prestataires ayant des salariés il leur sera proposé d’adhérer au tarif réduit ou de payer la cotisation de tout le monde, cela se décidera dans les entreprises.

Que faire avec la banque postale qui refuse les dépôts en espèce ?

Il a été évoqué la possibilité d’ouvrir un deuxième compte courant dédié aux conversions, car on ne peut pas déposer d’espèces sur le compte épargne.

D’autre part Elisée et Astrid on fait par de leur difficultés à contrôler les relevés bancaires que l’on ne peut pas annoter ainsi que l’impossibilité de travailler à plusieurs dessus. Astrid ou Elisée vont rencontrer la Banque Postale afin de résoudre ces problèmes. En effet il semble que les autres banques telles que Crédit Mutuel ou Crédit Coop ne présentent pas les mêmes avantages que la BP notamment pour le nombre de mandataires autorisés.

Adhésion au mouvement SOL :

Attendre que les 15 èmes rencontres soient passées afin d’avoir davantage d’infos de MLCC et de SOL.

          1. Contacts et événements :

Foire HUMUS : c’est Frédéric Bosquet qui sera le conférencier.

Il faudra faire un planning pour la tenue du stand de l’ADML sur la foire.

HUMUS est partenaire officiel ; 600 doumes achetées.

Le programme et les horaires se trouvent sur le site de la foire.

CR de la soirée du 28 mars TedX par Pascal Tellier :

Une quarantaine de personne étaient présentes sur réservation.Une vidéo sur la confiance a été projetée.Puis un intervenant a présenté les blockchains avec leurs avantages et inconvénients, un autre intervenant a parlé de contrats intelligents garantis par les blockchains. Ces systèmes iraient en se développant.Cependant ils utilisent beaucoup d’énergie et de mémoire et pour l’instant ils servent d’outils de spéculation. Donc attendons de voir.

Projet recherche et développement et centre de transfert de Clermont métropole : Projet à préciser.

5)Quinzièmes rencontres des monnaies locales :

Danièle évoque le manque de démocratie du groupe des monnaies locales qui est contrôlé par 3 ou 4 personnes qui prennent les décisions, ainsi que des difficultés d’organiser les rencontres (notamment la présence des journalistes)

Une participation sera demandée aux adhérents de la doume qui viendront à ces rencontres sauf bien sur pour les bénévoles. Il y aura un stand de la doume.

Pascal Tellier a rédigé en collaboration avec Philippe Derruder un projet de monnaie complémentaire nationale, appuyée sur les monnaies locales. Il va présenter ce projet aux Rencontres, après la proposition du Lien 42 qui est de nature similaire.

Prochains collectifs : 3 Mai à la maison des associations à Issoire et 5 Juin à Riom

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif d'animation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.