Réunion du collectif du 4 février 2019

Compte-rendu de la réunion du Collectif d’Animation

du 4 février 2019

Présents : Angèle Dransart, Agnès Mollon, Elisée Lozano, Annette Corpart, Astrid Ursem, Stephan Gelberger, Jean-Michel Bartin, Joëlle Ferri, Danielle Nadal, Pascal Tellier, Pierrette Boyer, Colette Boudou + trois membres du GL Saint-Amant-Les-Cheires.

I- Marché de Noël (9 décembre) et fête d’anniversaire (13 janvier).

Le marché de Noël, bien que préparé assez vite par Elodie et ses parents, a été apprécié par les professionnels présents. Grâce à la publicité qui a été faite dans le quartier (la Glacière), un certain nombre de gens du quartier sont venus découvrir la doume et ses professionnels ;

L’anniversaire du 13 janvier à la Maison du Peuple a eu des points positifs : affluence pour la pièce pédagogique et drôle sur la crise de 2008 et les errements du système financier, bonne discussion sur la scène autour du petit film sur la création monétaire. Par contre, les gens ont mis logtemps à arriver le matin, la plupart après-midi, ce qui fait que les professionnels ont peu vendu.

Conclusions pour la suite :

1)Pour l’aspect commercial, il vaut mieux miser sur le marché de Noël, car on achète peu au mois de janvier… Bonne nouvelle, la Baie des Singes se propose pour accueillir la version 2019. Cela permettra peut-être de faire enfin un peu vivre la doume à Cournon. Attention cependant à ne pas faire double emploi avec le Marché de Noël de la place Gardet (se renseigner à la mairie).

2) Pour savoir si on maintient les stands commerciaux au prochain anniversaire de la doume, on décide de demander l’avis des professionnels présents au 4ème A. Pour renouveler le public, on décide de « délocaliser » à Issoire. Les groupes Issoire+ Sauxillanges s’engagent à assumer la préparation (avec l’aide du Collectif bien sûr).

II- Retours des groupes de travail.

1) Coop des Dômes et doume.

Il s’est constitué un groupe permanent qui fera le lien entre les deux. D’ores et déjà, deux jours de « comptoir doume » seront assurés par l’Adml63, le jeudi soir (Joëlle Boyer) et le samedi matin (équipe tournante).

Le principal souci c’est de définir le montant possible pour l’apport avec droit de reprise de l’Adml63 à la Coop.

Geneviève et Danielle sont chargées de demander à la Cigale de la Fontaine, qui les soutient, son avis sur le degré de risque financier qui a été pris.

2) Bonus social .

Le Collectif a choisi dans une précédente réunion de consacrer 10 000 euros sur les 15 000 de la subvention FDVA à cela. Reste à voir comment faire, car on ne peut pas arroser avec ça toutes les familles désargentées du Puy-de-Dôme. Un consensus s’est fait jour dans le GT assez facilement pour procéder en plusieurs étapes :

D’abord on repère des lieux où l’offre de vente en doumes est suffisante et où on a des chances de trouver notre population cible : trois lieux se dégagent pour l’instant : le quartier des Vergnes autour de la Coop ; le quartier étudiant autour du magasin de LieU’topie ; Sauxillanges autour de l’Alternateur.

Puis on demande à des associations d’aide sociale de diffuser aux personnes qu’ils connaissent, et dont ils peuvent penser qu’elles peuvent être concernées, une invitation à une réunion où l’ADML va expliquer de quoi il s’agit. A la sortie de la réunion les personnes intéressées laissent un papier avec leurs coordonnées et une phrase expliquant en quoi ils se sentent légitimes à demander ce bonus. Une fois qu’on aura un nombre suffisant de demandes, on demandera aux associations de vérifier.

Comment ça se passerait pour les bénéficiaires ? Ils seraient inscrits dans un comptoir particulier, qui aurait dans un tiroir une enveloppe de 100 euros à leur nom (ce qui correspondrait à 100 bénéficiaires sur l’ensemble des comptoirs) ; chaque fois qu’ils convertiraient 10 euros, ils recevraient 15 doumes (moins n’aurait pas été significatif). L’adhésion à l’Adml 63 serait obligatoire, avec un tarif exceptionnel de 2 ou 3 euros. On verra comment ça se passe et on adaptera éventuellement.

3) Refonte du site.

Le groupe de travail ayant défini le contenu des différentes pages, la suite est maintenant entre les mains d’Alice la graphiste et de Stephan l’informaticien.

4) Adhésions et réadhésions en ligne.

Plusieurs possibilités déjà de réadhésion en ligne (virement en doumes numériques et e-doumes à l’ADML 63, ou PayZen par CB, ou HelloAsso par CB également.)

Quant aux premières adhésions en ligne, il y a encore quelques négociations à avoir avec la banque, mais c’est en cours. D’ores et déjà il est arrivé que des premières adhésions se fassent par HelloAsso.

Envoyer très vite un premier rappel (retardé par ces nouveautés). Stephan s’en charge à partir de doume.org.

III- Trésorerie.

Le groupe trésorerie propose des règles pour un meilleur fonctionnement de tout ce qui touche l’argent :

1. Seul les membres du groupe trésorerie auront le droit de signature pour des paiements. Cela veut dire qu’on va supprimer les droits qui existent maintenant, c-à-d de Colette, de Danielle et de Astrid (qui va quitter le groupe trésorerie)

2. Tous les sujets qui touchent l’argent doivent passer par le groupe trésorerie afin qu’ils puissent au moins donner leur avis et qu’ils soient au courant

Discussion un peu tendue sur la manière dont ont été décidés le montant du salaire d’Angèle et les montants de cotisation nécessaire pour pérenniser l’emploi. Le nombre d’heures par mois et le montant horaire a été changé sans que cela ait été discuté en collectif ni avec le groupe trésorerie. Bien que le coût net pour l’association n’ait pas trop augmenté parce qu’il y a eu des baisses de cotisations, on aurait pu employer Angèle plus longtemps avec l’argent du financement participatif si nous avions respecté les décisions en AG : 18 heures par semaine et SMIC.

Quelques décisions organisationnelles :

– Penser à passer les comptes à notre vérificateur des comptes, Marc Binet

– Si le stagiaire n’a pas en temps voulu les outils pour travailler sur le bilan comptable, Astrid le fera.

– Les gestionnaires locaux sont plus ou moins rigoureux. Elisée, qui est chargé de vérifier que leurs envois correspondent à ce qui est entré en banque, souhaite les convoquer (dernière minute ; ce sera à 14 h le 9 mars, salle Jean moulin, juste avant l’AG)

– La Banque Postale nous complique vraiment les choses, car les bureaux ont des règles différentes, certains n’acceptent pas les espèces, etc, et ça ne s’améliore pas. Elisée est allé voir du côté du Crédit Mutuel mais réflexion faite ça ne vaut pas le coup. Pour Clermont, Geneviève va maintenant directement à l’Agence (unique dans le 63) du Crédit Coopératif qui reçoit in fine tous les euros qui remontent ; Colette peut faire de même si elle le souhaite.

– Astrid et Joëlle Ferri quittent le groupe Trésorerie, faire un appel pour les remplacer !

– dire aux comptoirs de ne pas oublier de donner un reçu aux prestataires quand ils chargent leurs comptes numériques contre des doumes-papier.

IV- Ordre du jour de l’AG du 9 mars, salle Jean Moulin à Clermont-Ferrand.

Quelques orientations :

– un bilan d’activité à plusieurs voix

– un projet d’orientation participatif

– thèmes à discuter : utilisation du fonds de réserve (dont apport Coop des Dômes), bonus social.

Colette enverra l’ordre du jour au propre pour qu’Angèle envoie les convocations.

Convocations écrites de plus en plus rares, inutile de faire appel aux GL dorénavant.

Prochain Collectif : le lundi 4 mars, 18 h 30

au Centre Jean Richepin à Clermont, salle 2

et se préparer au week-end aux Liards les 30 et 31 mars.

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.