Réunion du collectif du jeudi 5 décembre 2019

ADML 63

Compte-rendu de la réunion du Collectif

du 5 décembre 2019

Présents : Elisée Lozano, Mathilde Richard, Agnès Mollon, Jean-Michel Bartin, Cédrick Leroy-Merlet, Danielle Nadal, Geneviève Binet, Hervé Le Bail, Catherine Gueguen, Elodie Lozano, Pierrette Boyer, Angèle Dransart, Pascal Tellier, Francis Got, Joëlle Boyer.

1/ Nouvelles

GL Alagnon : la projection-débat s‘est bien passée et le GL marche bien. La convention sera signée quand les précisions apportées ce jour-là seront prises en compte par les fonctionnaires concernés. Il est projeté d’accepter la d à la médiathèque et dans la régie des spectacles. Elisée retourne dans le Cantal (Antignac, près Bort les Orgues) le 26 janvier.

GL Lempdes : pourrait redémarrer suite à ouverture nouvelle BioCoop, on demande à Maria de persévérer jusqu’en janvier…

Semaine des Monnaies Locales  : aucun suivi des réseaux MLCC ou SOL, nous sommes presque les seuls à avoir fait quelque chose… Film et débat « L’argent autrement » dans l’agglo : 2 adhésions à Cournon et des contacts intéressants. Aux Augustes aussi, 5 personnes. Remarque d’un assistant : nous ne faisons pas suffisamment de com à l’occasion des événements des autres par exemple. Il faudrait vraiment structurer le groupe des bénévoles.

Bonus social : peu d’augmentation de bénéficiaires par LieU’topie et Coop des Dômes, nous passons par la Mission Locale (suggestion de Marion Canales). Contact avec des groupes de jeunes, on les a emmenés à la Coop pour leur montrer qu’on peut manger de qualité sans se ruiner. A l’heure actuelle, depuis juin on a utilisé 900€ de bonus et a fait 21 adhérents grâce au BS. Nous acceptons de dépasser le plafond de 200€. On a 1500€ supplémentaires de la part de la Métropole pour 2020. Côté positif : on a pu parler à des gens hors du cercle habituel.

Kohinos : sa finalisation a été un peu perturbée par l’apparition d’une autre proposition, le Lokavaluto, qui communique beaucoup, et dont Stéphan trouve qu’il n’a pas d’intérêt supplémentaire par rapport au Kohinos, qui a de bons arguments : « c’est prêt et c’est pas cher » (les nouvelles monnaies locales peuvent démarrer avec 3 presta et 50 adh). Elisée l’a présenté à Dijon et Stephan et Danielle par visioconférence au mouvement SOL. Les travaux reprennent avec une équipe de développeurs et de monnaies intéressées. Pascal accepte volontiers l’idée de ne pas être remboursé de sa mise, si c’est pour aider au développement d’autres monnaies.

Impact social des MLCC (8 monnaies): démarche financée par SOL dans laquelle Angèle nous représente. Elaboration d’un questionnaire sur les grands types d’impact, « à quoi sert la d ? », réponses d’un grand nombre de personnes d’horizons différents. Le faire à l’anniversaire et au marché de Noël sous forme de porteur de parole. Mais tout GL qui organise un événement est invité à reposer cette question « A quoi sert la doume ? » et à envoyer les réponses à Angèle (adresse contact@adml63.fr)

CISCA : Centre d’Innovation Sociale de Clermont Auvergne. (centre de transfert, Recherche et Développement). Proposition d’une personne qui travaillerait sur les filières, en collaboration avec la doume, pendant 9 mois. Le CISCA (Nicolas Duracka) s’occupe du financement (10000€). Rencontre prévue sous peu avec Angèle et Danielle pour la doume.

Candidature à la co-présidence vacante : soit le dynamique président de SISMO (et accessoirement directeur d’Auchan Nord) soit Angèle ???

Élections (Agnès) : Besse – Cournon – Aubière – Romagnat. Nous acceptons de répondre à toutes les listes qui nous sollicitent – discussion autour du RN. Pierrette rejoint le groupe. On n’envoie pas le questionnaire Pacte transition écologique à l’extrême droite. Pour les listes qui se présentent sans étiquette, Cédrick propose de faire des recherches FB et Twitter pour savoir quelle est leur obédience. Pour éviter de servir de caution, on peut demander aux listes ce qu’ils sont prêts à faire pour nous…

Animation (Danielle) : commencera son travail au printemps ; penser à suivre les évènements.

Soutien aux utilisateurs (Geneviève) : voir sur Youtube la chaîne de Guy Gatignol qui a fait une vidéo sur la doume ; penser à le solliciter pour réaliser nos vidéos.

Communication (Angèle) : on systématise les communiqués de presse (La Montagne, MédiaCoop) pour nos événements.

Recherche d’un local : le Secours Catholique va s’installer dans un nouveau local qu’on pourrait utiliser gratuitement tous les vendredi après-midi ; anciens locaux J&S en face du stade Ph. Marcombes ; l’Estran (conditions préférentielles si on prend des parts) ; prêt par le CD (chargée de mission transition écologique) ; Ophis : local derrière le palais de justice- 180€/mois et tout à refaire)

Anniversaire : demande subvention DALD + subv culture ? coût 1000€ pour la pièce, 100€ pour l‘accordéoniste, gratuit pour Francis + les repas. Demander à Astrid si elle peut assurer les repas, + demander à d’autres prestataires. Angèle fait le communiqué de presse, Pascal l’invitation aux élus. On avance légèrement l’horaire : 15 h 30 : Spectacle participatif – Récital Francis – Pièce – débat – gâteau – vin d’honneur – bal. Nous hésitons sur le fait de faire un bonus à la conversion.

Marché de Noël : 17 stands confirmés

3/ Finances

Permettent de financer le poste d’Angèle pour l‘an prochain mais on arrive au bout de la possibilité de CDD. Il faudra lui faire un CDI ou faire une carence de 2 mois. Prendre la décision avant mars.

Vu l’heure, nous décidons de reporter les questions financières au prochain Co le 6 janvier, ainsi que les derniers réglages pour l’anniversaire. Pour février nous ferons un framadate.

Prochain Collectif : le lundi 6 janvier chez Elodie

(qui a un appartement avec un grand salon place Delille)

Dernière minute :

Bonus Social : (on a vu Anne-Laure Morel) : pas de souci pour prolonger jusqu’en juin, ni pour aménager la répartition des fonds FDVA selon les besoins réels.

local à l’Estran : des bureaux seront disponibles dans les locaux entièrement rénovés; un RV est pris en janvier avec les membres de la SCI ; nous verrons alors plus précisément les conditions.

Travail sur les filières : Sabine Buisson n’attend pas le financement de son contrat pour commencer à travailler avec nous.

Ce contenu a été publié dans 1 VIE DE L'ASSOCIATION, Collectif. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.